Exclusif

«L'Oscar de la magie» à Vincent C

De Vincent C, son prestigieux collègue Arturo Brachetti... (Photo: Caroline Rivet)

Agrandir

De Vincent C, son prestigieux collègue Arturo Brachetti a dit à La Presse, hier, qu'il était «l'enfant terrible de la magie, le rebelle qui s'oppose aux petits ballons sculptés, aux papillons et aux tours "cucu" pour surprendre avec actualité, violence et humour. L'apparente anarchie paillarde qui accompagne son show hilarant nous ramène à l'adolescence quand on veut tout renverser et tout casser, tout en gardant le goût pour la merveille de notre enfance.»

Photo: Caroline Rivet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le magicien Vincent C vient de recevoir un Mandrake d'or en France. Il est le premier Québécois à recevoir cette récompense, considérée en Europe comme l'«Oscar de la magie».

Il succède aux David Copperfield, qui avait reçu un Mandrake hommage en 2000, Siegfried & Roy, en 2001, et Arturo Brachetti, en 2013. Au Canada, seul le Torontois Richard Forget avait reçu un Mandrake d'or, en 2009. C'est donc tout un honneur que vient d'obtenir le magicien québécois.

Le Mandrake d'or a été créé par le prestidigitateur français Gilles Arthur, en 1990. Il est remis depuis 24 ans à plusieurs magiciens chaque année par l'Académie française des illusionnistes, qui fonctionne selon le même principe que les Oscars, les membres magiciens professionnels du monde entier votant pour les meilleurs de leurs pairs.

Avec six autres magiciens d'Italie, de France, de Corée et de Belgique, Vincent C a reçu cette récompense le 20 octobre dernier, lors d'un gala enregistré au Théâtre des Bouffes-Parisiens, dans le cadre du 25e Festival international de l'illusion et de la prestidigitation. Le gala sera télédiffusé samedi en France sur la chaîne Paris Première.

Un grand artiste

«Vincent C fait maintenant partie des grands magiciens du monde, a dit Gilles Arthur à La Presse, hier, lors d'un entretien téléphonique depuis Paris. Il va exploser dans les années qui viennent parce qu'il a un talent monstre de magicien moderne. Sa particularité est de séduire tous les publics. Il va faire énormément parler de lui, à cause de son originalité et parce que c'est un grand artiste.»

Joint en France, celui que les Français appellent «le bad boy de la magie» est content d'avoir reçu la statuette qui ressemble à un Oscar, mais inspirée de Mandrake le magicien, vêtu d'un costume de soirée, d'une cape et d'un chapeau haut de forme.

«C'est intéressant de se faire reconnaître par son milieu, dit Vincent C. D'autant que j'ai souvent été le magicien qui tapait un peu sur la tête des magiciens avec humour. Ils ont compris que c'est mon personnage, alors je suis la saveur de l'année!»

Le 20 octobre, Vincent C a séduit les spectateurs avec ses numéros de la colombe et du bazooka lors du spectacle enregistré qu'il coanimait. «On dirait qu'ici, en France, mon étiquette trash plaît aux jeunes et au public plus âgé», dit-il.

Un agenda chargé

Avec un agenda très rempli, Vincent C commence à sentir le poids de la fatigue. Le spectacle Comedy Majik Cho - produit par Juste pour rire à Paris et dans lequel il joue aux côtés d'Arturo Brachetti - lui prend beaucoup d'énergie.

«C'est dur de faire des spectacles tous les jours depuis septembre, avec des représentations deux fois le samedi et deux fois le dimanche. J'arrête plus! Mais bon, faut donner un coup, y'a quand même un petit buzz

Dimanche prochain, le Comedy Majik Cho partira en tournée pour 41 représentations en Europe jusqu'au 1er février. Cela n'empêchera pas Vincent C de se produire au Jamel Comedy Club le 11 novembre, puis au festival de Montreux, le 8 décembre. Il attend une réponse des producteurs de Fort Boyard France pour savoir si son personnage sera de retour en 2015. Et Juste pour rire organise en ce moment des showcases de 60 minutes pour lui au Théâtre de Dix-Heures afin de le faire connaître du milieu du spectacle...

«Ça va super bien pour lui, dit Luce Rozon, responsable de Juste pour rire à Paris. Les showcases se remplissent très facilement. Vincent C est une nouveauté en France. On aime son côté irrévérencieux, que ce soit la grand-maman ou la jeune fille. Qu'il ait gagné le Mandrake d'or est extraordinaire pour lui.»

Vincent C en bref

Naissance de Vincent Côté-Morency, le 18 juin 1981, à Laval.

Découvre la magie à l'âge de 7 ans.

Études de premier cycle à l'Université de Montréal en mathématiques pures.

Révélation Juste pour rire en 2009.

En spectacle au Théâtre du Palais-Royal à Paris avec le Comedy Majik Cho depuis 2013.

Vedette de l'émission Fort Boyard France pour la saison 2014.

Présentera son premier spectacle solo au Québec en 2015.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer