La danseuse de Degas inspire une comédie musicale

Little Dancer, actuellement en répétition à New York,... (Photo: AFP)

Agrandir

Little Dancer, actuellement en répétition à New York, sera présentée en première mondiale à Washington, au Kennedy Center, à partir de samedi et jusqu'au 30 novembre.

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Shaun Tandon
Agence France-Presse
New York

Edgar Degas et sa Petite danseuse de 14 ans, la célèbre sculpture dont l'original en cire se trouve à Washington, sont les vedettes d'une comédie musicale qui cherche à en percer les mystères.

Little Dancer, de son titre en anglais, actuellement en répétition à New York, sera présentée en première mondiale à Washington, au Kennedy Center, à partir de samedi et jusqu'au 30 novembre.

En regardant la statue de près, Lynn Ahrens, l'auteure du livret, a senti qu'il y avait une histoire à raconter entre le peintre français et son modèle, l'élève de l'Opéra de Paris Marie van Goethem.

«Pour la première fois, je voyais une vraie personne et j'ai commencé à me demander: «Qui est cette petite têtue prétentieuse»?», dit-elle à l'AFP à l'occasion d'une répétition dans un studio de Broadway.

La statue, dont l'original en cire se trouve à la National Gallery of Art de Washington, représente la danseuse le menton levé, les bras derrière le dos et la jambe droite en avant.

«Plus je faisais des recherches, et plus je pensais qu'il y avait une histoire fantastique à raconter, qui n'avait jamais été racontée en comédie musicale», dit Lynn Ahrens, qui a remporté un Tony Award, les récompenses du théâtre américain, pour la comédie musicale Ragtime.

«Garder le mystère»

La statue, datée de 1881, a longtemps personnifié la danse mais pourtant on sait peu de choses de son modèle, sauf qu'elle venait de Belgique et vivait dans la pauvreté.

Les danseuses vivaient dans la précarité à la fin du XIXe siècle à Paris et survivaient souvent grâce aux largesses de riches messieurs.

Little Dancer imagine la rencontre de Degas et de la jeune fille, qu'il surprend à essayer de le voler. Il lui demande de poser pour lui, au lieu d'appeler la police.

La comédie musicale explore la relation père-fille entre les deux protagonistes, entre deux coups de colère du peintre et sculpteur, colérique notoire et selon des témoignages d'époque, peu attiré par le sexe.

«Il était connu pour être grincheux et têtu», dit Boyd Gaines, le chanteur qui joue Degas.

«J'ai remarqué aussi en lisant ses journaux et ses lettres combien il était solitaire. Évidemment, il faisait fuir les gens», dit-il.

Pour Mme Ahrens, l'artiste plus connu pour ses peintures, a dû réagir différemment en modelant Marie en sculpture.

«J'aimerais croire qu'il l'a vue en trois dimensions, pas simplement un sujet de peinture à peindre avant de passer à autre chose. Je crois qu'il s'est attaché à elle», dit-elle.

Tout le défi pour les auteurs était de présenter Little Dancer, qui parle de danse classique, en comédie musicale, genre américain par excellence.

Les deux arts sont ainsi mêlés, avec Tiler Peck, étoile du New York City Ballet, dans le rôle de Marie. La grande scène finale des comédies musicales où quasi tous les chanteurs sont sur scène, est d'ailleurs un spectacle de ballet classique.

«C'est sans doute la première fois que la danse classique est autant utilisée dans une comédie musicale», dit Mme Ahrens.

En fait, la vraie Marie a été exclue de l'Opéra et on ne sait pas ce qu'elle est ensuite devenue. Le spectacle la dépeint plus âgée, jouée par la star de Broadway Rebecca Luker, mais laisse la question reste en suspens: «J'ai voulu garder le mystère», dit Lynn Ahrens.

Hasard du calendrier, la sculpture fait aussi jusqu'au 11 janvier 2015 l'objet d'une mini-exposition à la National Gallery of Art, entourée d'une dizaine de pastels et d'études.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer