L'orphelin des docks: sur la piste des enfants-loups ****

L'orphelin des docks... (image fournie par Le Masque)

Agrandir

L'orphelin des docks

image fournie par Le Masque

La PresseNorbert Spehner 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Norbert Spehner

Collaboration spéciale

La Presse

L'orphelin des docks, de Cay Rademacher, est le deuxième volet d'une remarquable trilogie commencée avec L'assassin des ruines (Le Masque, 2017).

L'action se passe à Hambourg, en 1947, alors que l'été est écrasant de chaleur. L'inspecteur principal Frank Stave, qui attend toujours des nouvelles de son fils Karl disparu en Russie pendant la guerre, vivote dans la ville en ruines.

En compagnie de son ami James C. MacDonald, lieutenant anglais dans la police d'occupation, il va enquêter sur la mort brutale du jeune Adolf Kindelmann dont le corps a été découvert dans un entrepôt vide. Le cadavre de l'adolescent a été retrouvé étalé sur une bombe qui n'a jamais explosé.

Menée dans les ruines d'une ville totalement ravagée par les bombardements alliés, l'enquête va révéler l'existence des enfants-loups, ces milliers d'orphelins de guerre qui vivent à l'écart de la société.

Ils survivent tant bien que mal en se livrant à divers trafics ou en volant du charbon dans les convois de train. L'affaire se complique quand deux autres enfants-loups sont assassinés et que Stave doit composer avec le retour surprise de son fils.

À la fois distrayant et instructif, L'orphelin des docks est un polar historique passionnant.

* * * *

L'orphelin des docks. Cay Rademacher. Le Masque. 332 pages.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer