L'affaire Isobel Vine: qui a tué Isobel Vine? ****

L'affaire Isobel Vine, de Tony Cavanaugh... (Image fournie par Sonatine)

Agrandir

L'affaire Isobel Vine, de Tony Cavanaugh

Image fournie par Sonatine

La PresseNorbert Spehner, Collaboration spéciale 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Norbert Spehner

Collaboration spéciale

La Presse

Après 16 ans passés à la tête de la brigade des homicides de Melbourne, Darian Richards est las de cette existence placée sous le signe du crime et décide de se retirer à la campagne.

Par amitié pour le chef de police Copeland Walsh, il accepte de sortir de sa retraite pour tenter d'éclaircir une vieille affaire qui remonte à 25 ans.

En 1990, lors d'une fête, on a retrouvé le corps sans vie d'Isobel Vine. L'affaire a été classée sans suite même si les suspects étaient assez nombreux. Parmi eux se trouvaient quatre jeunes flics qui occupent maintenant des postes importants.

L'un d'entre eux est même pressenti comme futur remplaçant de Copeland. Avec ses anciens comparses, Richards va tenter de démêler les fils de cette affaire, qui s'avère plus délicate et difficile que prévu.

Plusieurs témoins sont morts, d'autres sont réticents à collaborer et les enquêteurs font face à trois hypothèses: un suicide (assez improbable), un simple accident résultant d'un jeu sexuel pervers ou un meurtre.

L'affaire Isobel Vine, de l'auteur australien Tony Cavanaugh, a une intrigue captivante et des personnages bien campés, mais on se demande tout de même pourquoi l'éditeur a cru bon de publier cette série en commençant par la fin.

* * * *

L'affaire Isobel Vine. Tony Cavanaugh. Sonatine. 413 pages.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer