La pipe d'Oppen: faire vivre par les mots ****

La PresseÉric Clément 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quand on attend avec une impatience grandissante la sortie du prochain roman de Paul Auster (Sunset Park remonte à 2010...), on ne fait pas la fine bouche et on se précipite vivement sur La pipe d'Oppen, qui vient d'être publié chez Actes Sud/Leméac.

Ce petit recueil de 14 essais, entretiens journalistiques, discours et préfaces nous replonge avec bonheur dans l'univers si enrichissant de Paul Auster et son rapport intime à la littérature.

Le titre de l'ouvrage fait référence à une anecdote qu'il raconte au sujet du poète George Oppen, un des écrivains américains qui ont influencé son écriture.

Le livre est d'ailleurs en grande partie un hommage appuyé à ces hommes et ces femmes de lettres qui ont forgé sa plume et son esprit, mais aussi à des créateurs tels que le cinéaste Jim Jarmusch.

On avait fait appel à Paul Auster pour commenter le film de Jarmusch Night on Earth (1991) lorsqu'il est sorti en DVD en 2007. Dans sa préface, il évoque son admiration pour l'écriture cinématographique d'inspiration européenne de ce cinéaste alors écoeuré par le racisme quotidien anti-Noirs aux États-Unis.

Le recueil nous offre aussi un long entretien que Paul Auster a accordé en 2003 au critique de littérature Michael Wood (son ancien professeur!) pour The Paris Review. Leur discussion les entraîne au coeur du processus créateur de l'auteur du Livre des illusions. Entre autres, son habitude d'écrire à la main et sa fascination pour des petits carnets quadrillés sur lesquels il couche ses phrases, des carnets qu'il considère comme des «maisons pour les mots».

Autre passage intéressant du recueil, la conférence que l'écrivain de Brooklyn a donnée sur Edgar Allan Poe en 1982. Elle nous transporte dans les champs de la poésie française et du mythe de l'air libre, ce concept sur les différences entre une Amérique à construire et une Europe engoncée dans des traditions.

Le livre évoque aussi les amitiés que Paul Auster a développées avec nombre d'écrivains - notamment le poète Jacques Dupin qu'il côtoie à Paris dans les années 60 et qui le mènera à connaître Riopelle, Joan Mitchell et Samuel Beckett -, sa rencontre avec André du Bouchet dont il traduira les poésies et son admiration sans bornes pour Alain Robbe-Grillet.

Les maniaques de Paul Auster retrouveront dans ce livre bien des éléments déjà lus dans d'autres ouvrages. Mais cela ne gâche pas notre plaisir car ce recueil permet de peaufiner notre compréhension de cet écrivain qui place l'humain et la réalité au coeur de ses créations. Un écrivain que l'on a hâte de retrouver avec le contact d'une fiction puisque, comme il le dit, «un roman est le seul endroit sur cette planète où deux inconnus peuvent se rencontrer dans une intimité absolue». Une intimité qu'on ressent aussi avec volupté en parcourant La pipe d'Oppen...

Bio express

Paul Auster

Auteur américain né le 3 février 1947

Vit à Brooklyn, New York

Quelques romans: Trilogie new-yorkaise, Léviathan (Prix Médicis étranger en 1993) et Le livre des illusions

Essais: La solitude du labyrinthe, Excursions dans la zone intérieure

______________________________________________________________________________

* * * *

La pipe d'Oppen. Paul Auster. Actes Sud/Leméac. 192 pages.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer