Amelia: ma fille, cette inconnue ***1/2

La PresseSonia Sarfati 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sonia Sarfati
La Presse

Jamais Kate n'aurait imaginé que sa fille de 15 ans, Amelia, pourrait se suicider. Pourtant, elle a sauté du toit du collège. Mais Kate n'y croit pas, et un courriel lui apporte la quasi-confirmation de ce que son instinct lui souffle. «Amelia n'a pas sauté.» Et la mère de commencer à fouiller la vie de sa fille, pour trouver ce qui l'a poussée vers la mort.

Le titre original d'Amelia est révélateur: Reconstructing Amelia. À travers les courriels, les messages textes, le contenu du téléphone et de l'ordinateur, Kate va «reconstruire» sa fille. Le portrait ainsi obtenu est bien différent de l'Amelia qu'elle pensait connaître.

Donnant la parole, en alternance, à Amelia et à sa mère, passant de la narration traditionnelle aux messages textes et aux courriels, voyageant entre le passé proche ou lointain et le présent, Kimberly McCreight réussit son incursion dans le monde des jeunes à l'heure des réseaux sociaux.

Un roman efficace, qu'il est difficile de lâcher même si quelques rebondissements sont tirés par de grosses ficelles. Et si certains personnages sont un peu caricaturaux, ceux d'Amelia et de Darcy, son amie, sont beaux et attachants. Quant au désarroi de Kate, il est déchirant.

* * * 1/2

Amelia. Kimberly McCreight. Cherche-Midi, 526 pages.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer