La nuit de feu: spiritualité et poésie ****

La PresseAndrée LeBel 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Andrée Lebel
La Presse

Que l'on partage ou non la foi d'Eric-Emmanuel Schmitt, La nuit de feu est un véritable bonheur. Ce récit autobiographique, qui a toutes les qualités d'un roman d'aventures, relate une expérience mystique que Schmitt a vécue en 1989 dans le désert du Hoggar, dans le sud de l'Algérie, à l'âge de 28 ans.

Alors professeur de philosophie, il est rationnel et athée, mais au cours d'une randonnée, ses certitudes sont bousculées alors qu'il se retrouve fin seul dans l'immensité désertique pendant une vingtaine d'heures.

Sans rien à boire ni à manger, transi de froid, il s'étonne de ne pas paniquer. Une grande sérénité l'envahit et une force réconfortante l'enveloppe. Il devient croyant et de retour chez lui, il commencera à écrire. Schmitt raconte son aventure avec humilité, sans chercher à convaincre. Il ébauche même quelques explications scientifiques à son état de béatitude.

Outre son côté spirituel, le récit contient de magnifiques descriptions des paysages et des hommes du désert. L'écriture envoûtante et pleine de poésie rend le récit touchant. L'auteur a attendu plus de 20 ans avant de raconter cette expérience personnelle qui ravira tous ceux qui s'intéressent à son oeuvre.

* * * *

La nuit de feu. Eric-Emmanuel Schmitt. Albin-Michel, 192 pages.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer