Le mauvais côté des choses: jeux de mains, jeux de vilains ****

La PresseNorbert Spehner, collaboration spéciale 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse

Le mauvais côté des choses, de Jean Lemieux, est la quatrième enquête d'André Surprenant, ce flic sympathique rapatrié des Îles-de-la-Madeleine pour intégrer les rangs de l'escouade des crimes majeurs du Service de police de Montréal.

D'emblée, il doit travailler sur une affaire d'une rare complexité: un restaurateur de la Petite Italie a été abattu alors qu'il quittait sa pizzeria. Son cadavre a été amputé de la main droite. S'agit-il de l'oeuvre d'un psychopathe ou d'un règlement de compte mafieux avec signature?

Surprenant découvre que les ramifications de l'enquête semblent s'étendre à sa propre histoire familiale, notamment à la disparition de son père dont la présence est de nouveau signalée à Los Angeles.

Avec une enquête menée avec brio, un protagoniste attachant dont on découvre la personnalité et l'histoire familiale, un rythme soutenu et une écriture subtile et efficace, ce polar (hommage à l'écrivain Jacques Ferron) est le meilleur de cette série remarquable.

* * * *

Le mauvais côté des choses. Jean Lemieux. Québec Amérique, 376 pages.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer