Violence à l'origine: maîtrise totale de l'intrigue *****

La PresseNorbert Spehner, collaboration spéciale 5/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Norbert Spehner

collaboration spéciale

La Presse

Violence à l'origine est le quatrième volet des enquêtes de Victor Lessard, de la section des crimes majeurs de la police de Montréal. On y retrouve l'inimitable Jacinthe Taillon, toujours aussi bourrue et délicieusement mal embouchée, ainsi que la séduisante Nadja Fernandez, avec qui Victor partage sa vie.

L'affaire à laquelle ils font face n'est pas banale: le commandant Tanguay, haut gradé de la police, a été assassiné. On a retrouvé sa tête dans un conteneur à déchets avec un message du tueur annonçant de nouvelles victimes.

Encore une banale histoire de tueur en série? Pas exactement, car l'affaire dite «du Graffiteur» est bien plus complexe que cela. Elle va raviver de terribles souvenirs, réveiller de vieilles blessures liées à des enquêtes passées et donner une très mauvaise réputation... au père Noël!

Avec une maîtrise totale de son intrigue, l'auteur manipule habilement la chronologie des faits et nous entraîne une fois de plus dans un passionnant thriller à haute tension au rythme soutenu.

Martin Michaud est un écrivain ambitieux qui n'a jamais caché sa volonté d'égaler un jour les meilleurs ténors du genre. Avec ce récit exemplaire et très noir, il nous prouve hors de tout doute qu'il en est bien capable!

* * * * *

Violence à l'origine. Martin Michaud. Goélette, 448 pages.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer