Le théorème du homard: lecture amusante et rafraîchissante ****

Andrée LeBel
La Presse

Le genre «comédie romantique», souvent synonyme de clichés, laisse parfois surgir de petits bijoux comme le film When Harry met Sally ou le roman australien Le théorème du homard.

Les aventures de Don Tillman, professeur de génétique à l'Université de Melbourne, constituent une lecture amusante et rafraîchissante.

Tout en étant un génie dans son domaine, Don est atteint du syndrome d'Asperger (un trouble du spectre autistique) qui rend ses relations interpersonnelles fort difficiles. À l'approche de ses 40 ans, il élabore un questionnaire détaillé pour trouver la femme idéale.

Rosie ne possède aucun des critères requis. Étudiante en psychologie le jour, barmaid la nuit, elle est à la recherche de son père biologique. Don ne recule devant rien pour l'aider à mener à bien le projet Père.

Son inaptitude sociale l'entraîne dans des situations cocasses mais suscite aussi une réflexion sur la différence et l'acceptation de l'autre. Bien sûr, l'amour déjoue toutes ses théories et bouscule sa vie organisée à la minute près.

C'est raconté avec sensibilité, tendresse et humour. Et les efforts de Don pour adopter un comportement social «normal» sont touchants. Le roman sera bientôt adapté pour le cinéma.

* * * *

Le théorème du homard (ou comment trouver la femme idéale), Graeme Simsion, Nil, 408 pages.




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer