Attaches, une histoire grise: direct et cru ***

La PresseJean Siag 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Depuis son premier roman, Sexe chronique, il y a trois ans, l'artiste de cirque Geneviève Drolet a attrapé le virus de l'écriture. Elle a publié Le reflet de la glace l'an dernier, et lancé cet hiver un troisième titre: Attaches, une histoire grise.

La jeune auteure y fait toujours dans la chick lit, multipliant les récits amoureux sans lendemain, non sans un certain humour.

Cette fois, elle se met dans la peau du narrateur, un dénommé Alexi, grand nostalgique devant l'Éternel. Accroché à sa défunte relation, maladroit dans celle qui pourrait naître avec une certaine Yvonne. Mais l'auteure se trahit en prêtant beaucoup de traits féminins à son personnage d'Alexi, que ce soit dans ses relations amoureuses ou amicales.

L'écriture est un peu tarabiscotée, mais Geneviève Drolet a indéniablement le sens du rythme. Beaucoup moins explicite que dans Sexe chronique, la jeune auteure y conserve néanmoins son style direct et cru.

Les multiples rebondissements des relations amoureuses qu'elle décrit sont parfois tirés par les cheveux, mais ils ont tout de même un certain charme.

Malgré son caractère juvénile, on se laisse mener dans le labyrinthe de cette quête amoureuse, avec toutes les petites fantaisies qui peuplent l'imaginaire de l'auteure.

* * *

Attaches, une histoire grise, Geneviève Drolet, Tête Première, 183 pages.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer