Littérature jeunesse : un bouquet de lectures

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marie Fradette

collaboration spéciale

La Presse

Nous avons un printemps bondé en lectures étonnantes, poétiques, drôles et sensibles. Voici un choix de huit titres, petites perles littéraires pour lecteurs curieux.

La Vallée des moulins

Depuis l'arrivée des machines parfaites qui leur offrent tout ce qu'ils désirent, les habitants de la Vallée des moulins ne ressentent plus le besoin de demander aux étoiles d'exaucer leurs voeux. Heureusement, Anna, petite couturière tricoteuse d'espoir, fait la rencontre de l'homme oiseau qui, tout comme elle, n'a pas cessé de rêver. Comme il aimerait danser avec les nuages et voir le monde à l'envers, elle lui brode alors un costume. «Un immense oiseau traverse le ciel [...] Anna, elle, sait que c'est l'Homme Oiseau qui danse entre les nuages avec les ailes du rêve.» Un album magnifique réalisé par Docampo et Blanco, deux soeurs qui ont uni leur talent le temps d'un souhait. Le texte de Blanco regorge de petites perles poétiques et est merveilleusement enveloppé des illustrations vaporeuses de Docampo. Les couleurs sombres s'allient à la présence des machines alors que le doré éclate au moment où les habitants retrouvent le goût de rêver. Mon coup de coeur printanier.

* * * *

La Vallée des moulins, Noelia Blanco et Valeria Docampo, Alice, 40 pages, album, 4 ans et plus.

Le livre des histoires perdues

Bambert, écrivain encore méconnu, détache les onze histoires qui composent un recueil jamais publié, en efface les lieux et les dates et, comme autant de bouteilles à la mer, les envoie dans des petites montgolfières susceptibles de voyager loin. De cette façon, il espère que chacune d'elles trouvera le décor qui lui conviendra et reviendra chez lui estampillée du lieu visité. Ce récit est porté par un souffle débordant de poésie. Jung nous offre des personnages plus grands que nature, notamment ce Bambert, petit homme au rêve infiniment grand. Les quelques illustrations de Moran Barak qui accompagnent les textes sont d'une splendeur qui colle à la finesse et à la profondeur du récit de Jung. Différentes perspectives, des couleurs adaptées à chacun des voyages, un trait sensible, délicat et tellement fort à la fois sillonnent l'ensemble du texte. Un roman qui se lit comme 11 nouvelles retrouvées, savoureuses, prenantes, amoureuses, cruelles et belles. Bons lecteurs.

* * * * *

Le livre des histoires perdues, Reinhardt Jung, Éditions Alice, 160 pages, roman, 11 ans et plus.

Un été à Montréal

Pourquoi voyager si loin quand Montréal regorge d'activités toutes plus étonnantes les unes que les autres? Charlie et Max, de retour dans une troisième aventure, devront se soumettre à cette idée proposée par leurs parents. Plutôt déçus au départ, ils découvriront toutefois rapidement que l'été à Montréal est finalement un réel divertissement: entre une nuit de camping dans la cour arrière peuplée de bêtes insoupçonnées, une inondation monstre sur l'autoroute Décarie, le gardiennage désastreux de trois chiens poilus ou encore d'un poisson rouge gourmand, les activités s'enchaînent et l'été passe finalement très rapidement. Marie-Louise Gay et David Homel reviennent avec la même verve enlevante, la même spontanéité et un humour fin. On accompagne ces deux garçons vifs et attachants dans ce périple qui a tout de la grande aventure. Montréal déploie ses charmes sous la plume de ces auteurs et chacun des quartiers visités par les héros s'offre comme autant de petits coins grouillants de vie. De la belle lecture!

* * * *

Un été à Montréal, Marie-Louise Gay et David Homel, Boréal, 210 pages, roman, 8 ans et plus.

Le magicien des petits pains

Voici le 4e titre dans la série «Royaume de Pomodoro», un univers où flotte «un parfum de bonheur». Cette fois-ci, le boulanger, maître Pafouto, prépare des piccolinis que les villageois s'empressent de croquer dès la sortie du four. Or, depuis qu'il connaît l'existence du Chapeau de Fée, un pain confectionné à partir d'un champignon qui pousse uniquement dans la grotte Gloutonne, Pafouto délaisse ses pâtons et ne pense qu'à produire le Chapeau. Une expédition est alors entreprise au coeur de cette grotte affolante. Cette série a tout pour émerveiller, notamment des personnages chaleureux et rieurs qui évoluent dans un décor paisible. Nicole Testa a la plume étincelante et gourmande: avec elle, croquer dans un piccolini c'est «croquer dans une fête. Dès la première bouchée, la croûte se répand en confettis». Avec elle, la peur devient un «grain prêt à éclater» qui «durcit le ventre comme du pain sec». Ajoutez à cela les illustrations pétillantes signées Fil et Julie teintées de rouges, de jaunes qui soutiennent habilement le texte guilleret de Testa. Une série qui donne faim!

* * * *

Le magicien des petits pains, Nicole Testa, Dominique et compagnie, 48 pages, roman, 6 ans et plus.

Le bébé des tordus

Christophe, toujours entouré de ses fidèles cinq Tordus, vit un grand moment, soit celui de l'arrivée de sa petite soeur. Dans l'attente, ses amis font des pieds et des mains - et évidemment quelques bêtises - pour vivre le moment intensément. Duchesne a l'art de nous plonger dans des univers parallèles où le microscopique déborde de vie. Dans cette série, elle fait vivre des tordus, êtres minuscules trouvés par le héros sous son oreiller et qu'il garde secrètement cachés. Elle parvient encore ici, dans cette douzième aventure, à garder le rythme connu depuis les débuts. Son héros, garçon sensible et allumé, côtoie une grand-mère complice et ricaneuse. L'humour, le merveilleux et la candeur du texte de Duchesne s'allient aux illustrations tout aussi douces et enveloppantes de Marc Mongeau. Voilà donc un récit bien adapté aux petits qui commencent à lire. Et si par un étrange hasard vous ne connaissez pas encore la série, allez! Il faut découvrir ces tordus!

* * * 1/2

Le bébé des tordus, Christiane Duchesne, Boréal, 56 pages, roman 6 ans et plus.

Pétillo!

L'imagination de la jolie Pétronille revient en force dans cette deuxième aventure écrite avec finesse par Michèle Marineau et illustrée avec doigté par Manon Gauthier. En plus d'avoir tapissé les murs de la salle de bains de divers personnages, Pétronille a pris le temps d'ajouter un pays nouveau sur la carte du monde qui domine le mur de cette pièce. Tout à coup, les illustrations prennent vie et la famille part à la découverte de cette île dans laquelle elle est reine. Pétillo! est un album rayonnant dans lequel le discours des parents, notamment de la mère, tranche avec la folie enfantine de la fillette. Le père, pour sa part, s'interroge sur les étrangetés qui leur arrivent, reste perplexe, mais ouvert. Plonger au coeur de l'univers léger et tellement vivant de cette Pétronille pétillante est tout à fait savoureux. Les illustrations qui allient dessins et collages épousent avec justesse la naïveté toute pure de cette héroïne. Un duo qui parvient à offrir une histoire simple sur l'imagination débordante d'une petite fille.

* * * 1/2

Pétillo!, Michèle Marineau et Manon Gauthier, Québec Amérique, 40 pages, album, 3 ans et plus.

Ouvre ce petit livre

Ouvre ce petit livre qui t'en fera ouvrir un autre, plus petit et ainsi de suite jusqu'à ce que chaque personnage, notamment une coccinelle, une grenouille, un ours et même une géante qui ne montre qu'un doigt, referme à son tour le livre lu. Une mise en abîme d'histoires ou alors une poupée russe en papier, voilà ce que peut évoquer à première vue cet album singulier. Les illustrations colorées qui sillonnent le peu de texte permettent de voir chacun des personnages tenant le livre qu'il lira. Le sens de l'observation et la curiosité des petits sont nécessairement sollicités ici. La finale de l'album incite à continuer la lecture: alors que l'on referme le dernier livre, on nous invite à en ouvrir un autre! L'illustration qui accompagne cette finale met en scène les personnages rencontrés au cours de l'histoire lisant au pied d'un arbre orné de bouquins. Une idée fabuleuse rendue simplement et de façon intelligente. Pour les amoureux des livres!

* * * 1/2

Ouvre ce petit livre, Jesse Klausmeier, Kaléidoscope, album, 3 ans et plus.

Sentimento

Monsieur Stein est créateur de marionnettes. Un jour, il décide de se créer un double, mais avant qu'il ait le temps de finir, son alter ego prend vie. Déçu, pour ne pas dire horrifié par l'allure de sa création, il le rejette. Sentimento parcourt alors la ville en tentant bien maladroitement de se faire aimer. Malheureusement, les gens le fuient, apeurés par ce monstre de bois. Une dernière course, fatale, le brise en plusieurs morceaux. Seule une petite fille sera sensible à sa chaleur et gardera en souvenir l'écharpe de la marionnette. Déjà, le duo Norac et Dautremer avait très peu de risque de décevoir. Ces deux artistes offrent ici une perle d'album sur le thème de l'acceptation. Les illustrations aériennes et poétiques de Dautremer s'offrent pleine page et s'allient au texte fin et sensible de Norac. Un conte mélancolique, doux. Il faut savoir que Sentimento est une réédition en format poche d'un album paru d'abord chez Bilboquet. D'autres titres accompagnent aussi cette réédition, notamment Mes bêtises préférées d'Agnès de Lestrade.

* * * * 1/2

Sentimento, Carl Norac et Rebecca Dautremer, Tom'poche, album, 5 ans et plus.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer