• Accueil > 
  • Arts > 
  • Livres 
  • > Antonine Maillet élevée grand officier de l'ordre national du Mérite 

Antonine Maillet élevée grand officier de l'ordre national du Mérite

Antonine Maillet en 2003.... (Photo Pierre McCann, archives La Presse)

Agrandir

Antonine Maillet en 2003.

Photo Pierre McCann, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

La romancière et dramaturge acadienne Antonine Maillet a été élevée mardi, à Paris, au rang de grand officier de l'ordre national du Mérite français.

Institué par le président Charles de Gaulle, l'ordre «récompense les mérites distingués - militaires ou civils - rendus à la nation française». L'ordre compte trois grades: chevalier, officier et commandeur, ainsi que deux «dignités»: grand officier et grand-croix. Mme Maillet, aujourd'hui âgée de 88 ans, accède donc au quatrième des cinq grades de cette décoration française, la deuxième après la Légion d'honneur. Mme Maillet est d'ailleurs déjà officier de la Légion d'honneur depuis 2003.

Mais la reconnaissance de la France remontait déjà aux années 1970: la «mère» de La Sagouine avait remporté le prestigieux prix Goncourt en 1979 pour Pélagie-la-Charrette.

La romancière a reçu sa récompense à Paris mardi des mains du secrétaire d'État auprès du ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, selon un communiqué du gouvernement du Nouveau-Brunswick. La secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie, Michaëlle Jean, assistait à la cérémonie, indique-t-on.

À Fredericton, la ministre responsable de la Francophonie au Nouveau-Brunswick, Francine Landry, a félicité la romancière, qui «incarne les valeurs de la Francophonie et est une figure emblématique de la littérature acadienne et francophone».

«Membre de la Société royale du Canada, compagnon de l'Ordre du Canada, officier de la Légion d'honneur, chancelière émérite de l'Université de Moncton et membre de l'Ordre du Nouveau-Brunswick, elle est l'ambassadrice par excellence du peuple acadien, et sa contribution au rayonnement et à la promotion de la littérature francophone et de l'Acadie dans le monde est inestimable.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer