L'actualité des livres

Gabriella Kinte... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

Gabriella Kinte

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Actualités, nouveautés, rencontres d'auteurs, entrevues... Notre journaliste vous informe de ce qui se passe dans le monde des livres cette semaine.

Un projet de librairie pour Montréal-Nord

Une librairie où les auteurs issus des communautés ethniques seraient à l'honneur. C'est le projet de Gabriella Kinté, jeune femme de 28 ans déterminée à enrichir l'offre littéraire dans le quartier de son enfance. Il y a quelques années, la jeune femme, qui a étudié en travail social, a constaté qu'elle ne se reconnaissait pas dans la culture populaire québécoise. Au théâtre comme à la télévision, la diversité était absente. Même chose sur les rayons des bibliothèques de Montréal-Nord, où elle a grandi. « Mes amies et moi, on cherchait des livres issus de la diversité et il n'y en avait pas, note-t-elle en entrevue à La Presse. Or, les commandes en ligne ne sont pas à la portée de tous, il faut avoir une carte de crédit. »

Gabriella Kinté a déjà trouvé le nom de sa future librairie : Racines, un clin d'oeil à la célèbre série télé Roots. Si le projet se concrétise, la librairie aura pignon sur rue à Montréal-Nord. Comme elle ne connaît rien à la gestion d'un tel commerce, la jeune femme fait un stage dans une librairie indépendante, question d'apprendre le métier. Elle se dit également inspirée par les filles qui ont fondé la librairie féministe L'Euguélionne, rue Beaudry, dans le Village. Mme Kinté a également lancé un appel à tous ceux qui souhaitent faire un don de livres afin de constituer un fonds de démarrage. On peut les déposer à plusieurs endroits à Montréal. Quelques suggestions : la librairie La Flèche rouge (3235, rue Ontario Est dans Hochelaga-Maisonneuve), le Centre des jeunes L'Escale (11 612, avenue Salk, Montréal-Nord) et l'Association facultaire étudiante des sciences humaines de l'UQAM (AFESH-UQAM).

Gabriella Kinté a également lancé une campagne de sociofinancement sur la plateforme GoFundMe. Objectif : 20 000 $.

Elle souhaite faire de sa librairie un espace qui accueillerait aussi les artistes locaux et qui servirait de point de rencontre à des activités communautaires. Bref, un beau projet. 

Un roman québécois remarqué

L'angoisse du paradis (paru chez Marchand de feuilles), le premier roman de Yann Fortier, poursuit sa belle trajectoire. Après avoir été finaliste au prix Senghor de la francophonie, il remporte le prix ADELF-AMOPA 2017 qui souligne une première oeuvre littéraire francophone. Directeur général de l'événement World Press Photo Montréal, Yann (qui a déjà travaillé au service des communications de La Presse) est le premier Canadien à remporter ce prix, créé en 2012, et qui lui sera remis le 28 mars prochain, à Paris.

Finalistes au Man Booker

Aucun écrivain canadien (et très peu de femmes) ne figure sur la liste préliminaire des 26 finalistes du prestigieux prix International Man Booker cette année. Par contre, on y retrouve au moins deux auteurs bien connus des lecteurs québécois : le Franco-Congolais Alain Mabanckou, pour la traduction de son roman Petit piment, et l'Israélien Amos Oz, pour son roman Judas. La liste des finalistes sera dévoilée le 20 avril prochain et le nom des gagnants (un auteur et un traducteur) sera annoncé le 14 juin prochain à Londres. Le prix est accompagné d'une bourse d'environ 40 000 $.

Le chiffre de la semaine: 12

C'est le nombre de lancements que s'offre David Goudreault pour son dernier roman, Abattre la bête. Entre le 8 avril et le 20 mai, l'écrivain passera par Québec, Paris, Joliette et Genève. 

Salon du livre de Québec: têtes d'affiche

Le Salon du livre de Québec a dévoilé le nom de ses invités d'honneur la semaine dernière. À la présidence, le très populaire Grégoire Delacourt, qui vient de faire paraître Danser au bord de l'abîme. À ses côtés : Serge Bouchard, Amélie Nothomb, Larry Tremblay, Alex A. (auteur de la série L'agent Jean) et Rose-Line Brasset, auteure de la série des Juliette dont le dernier volume se déroule justement à Québec. Le Salon, qui marque habituellement l'arrivée du printemps, se tiendra du 5 au 9 avril.

À l'agenda

23 mars : Causerie sur le thème « Le revenu minimum garanti, une bonne idée ? » en présence de l'économiste Ianik Marcil (Passagers clandestins, éditions Somme toute).

Librairie Olivieri, 18 h

Du 23 au 26 mars : Salon du livre de Trois-Rivières. Présidente d'honneur : la bédéiste Zviane. Parmi les invités : Virginie Blanchette-Doucet (117 Nord, Boréal), Stéphane Larue (Le plongeur, Le Quartanier), Robert Lalonde (La liberté des savanes, Boréal), Louise Dupré (La main hantée, Noroît), Akos Verboczy (Rhapsodie québécoise, Boréal) et Élise Gravel (N'importe quoi, Les 400 coups).

Au Centre des congrès de l'hôtel Delta




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer