Repas d''affaires: pour un souper sans fausse note.

 ... (PHOTO SIRA CHAYER, LA PRESSE)

Agrandir

 

PHOTO SIRA CHAYER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Beauséjour

Collaboration spéciale

La Presse

Entre stratégie, protocole et étiquette, le repas d'affaires est un exercice qui peut s'avérer périlleux. Cette semaine, nos deux spécialistes démystifient le souper d'affaires.

Qui invite-t-on à un souper? Dans quel but? Et à quelle heure?

Esther Pelchat (EP): Pour ce qui est de l'heure, prenez en considération l'emplacement du bureau et du restaurant. Et essayez de déterminer si les gens vont retourner à la maison pour changer de vêtements en sortant du travail. Certains mangent à 18 h, d'autres à 20 h. Invitez les gens pour 19 h, si c'est possible.

Louis Dussault (LD): Le repas du soir est réservé aux relations publiques et aux célébrations. On est en mode séduction plutôt qu'en mode négociation. On peut toutefois parler affaires avec une délégation étrangère qui serait en ville pour un court séjour. Si c'est notre seule occasion d'aborder un contrat avec une personne, on ne se gêne pas. Mais on attend que le vin ait été choisi et servi, et que le repas soit commandé. Pendant ce temps, on divertit et on séduit.

Il faut donc maîtriser l'art de la conversation?

(EP): On ne parle pas de religion ni de politique, c'est bien connu. Mais on ne parle pas non plus de drogues, d'alcoolisme ou de troubles alimentaires. On ne sait jamais quelles épreuves traversent nos invités ou leurs proches dans leur vie privée.

(LD): Il faut avoir lu les actualités du matin et être en mesure d'en discuter. Il faut démontrer que l'on s'intéresse au monde qui nous entoure. Essayez aussi de lire une nouvelle insolite. Si vous réalisez que votre invité ne suit pas l'actualité, vous le ferez rire en parlant de la découverte d'une vache à six pattes aux Philippines. Il sera tout de suite plus à l'aise. Il faut également connaître les résultats du hockey...qu'on le suive ou non.

Comment choisir le restaurant et la table?

(EP): Choisissez une adresse que vous connaissez et où vous êtes connu. En tant qu'hôte, vous pourrez ainsi diriger vos invités tout au long de la soirée en sachant l'emplacement du vestiaire, des toilettes, les spécialités de la maison, etc.

(LD): Et vous serez déjà au courant de la fourchette de prix, il n'y aura donc pas de mauvaise surprise quand on vous apportera l'addition. Assurez-vous que la table réservée n'est pas à côté de la caisse enregistreuse, ni à côté des toilettes, ni à côté de la porte de la cuisine. Ce sont les trois endroits à éviter.

Y a-t-il une stratégie particulière à adopter quand le serveur apporte l'addition?

(LD): C'est à l'hôte de payer pour tout le monde. Et je suggère de régler l'addition comme les Chinois, c'est-à-dire une fois que nos invités sont partis. Lorsque l'addition arrive, le repas tombe à plat. L'hôte doit vérifier l'addition, sortir une carte, attendre que le serveur revienne avec un terminal, entrer ses données, ajouter le pourboire, etc. En Chine, lorsque l'addition arrive, l'hôte se lève et remercie ses invités. Il les reconduit ensuite à l'extérieur du resto, où il s'assure qu'ils trouveront un taxi ou leurs voitures. L'hôte revient ensuite à l'intérieur du restaurant pour payer. Arrivez tôt et faites prendre une empreinte de votre carte de crédit pour rassurer votre serveur. Et prenez le temps d'aller reconduire vos invités à l'extérieur avant de revenir payer l'addition.

Cinq adresses pour le souper d'affaires

Le restaurant Le Laurea... (PHOTO FOURNIE PAR LES RESTAURANT LE LAUREA) - image 2.0

Agrandir

Le restaurant Le Laurea

PHOTO FOURNIE PAR LES RESTAURANT LE LAUREA

Le Laurea: la classe avenue Laurier

Le restaurant Laurea (laurier en latin) a tout pour plaire, du décor jusqu'au contenu des assiettes. Un piano-bar, situé au rez-de-chaussée, permet de prendre l'apéro en attendant sa table. restaurantlaurea.com

Le restaurant Richmond... (PHOTO FOURNIE PAR LE RICHMOND) - image 3.0

Agrandir

Le restaurant Richmond

PHOTO FOURNIE PAR LE RICHMOND

Le Richmond: l'Italie dans Griffintown

Le Richmond offre une fine cuisine italienne de qualité. Et on apprécie particulièrement les grandes tables où chacun des invités aura suffisamment d'espace pour bouger et s'amuser. lerichmond.com

Le restaurant Le Serpent... (PHOTO FOURNIE PAR LE SERPENT) - image 4.0

Agrandir

Le restaurant Le Serpent

PHOTO FOURNIE PAR LE SERPENT

Le Serpent: un incontournable pour clients branchés

Le décor moderne saura surprendre vos invités. Rassurez-vous, la carte et le contenu des assiettes n'ont pas été négligés pour autant. La musique en sourdine favorise les discussions. leserpent.ca

Restaurant Le Panache... (PHOTO FOURNIE PAR LE PANACHE) - image 5.0

Agrandir

Restaurant Le Panache

PHOTO FOURNIE PAR LE PANACHE

Le Panache: opération charme

Logée dans ce qui fut un entrepôt maritime au XIXe siècle, la salle à manger du Panache jouit également d'une magnifique vue sur le fleuve. Le restaurant est situé dans l'Auberge Saint-Antoine à Québec. saint-antoine.com

Restaurant Le Poivre Noir... (PHOTO FOURNIE PAR LE POIVRE NOIR) - image 6.0

Agrandir

Restaurant Le Poivre Noir

PHOTO FOURNIE PAR LE POIVRE NOIR

Le Poivre Noir: dîner au bord de l'eau

Situé sur le bord du fleuve Saint-Laurent, ce restaurant de Trois-Rivières bénéficie également d'une salle privée et d'une superbe terrasse en été. Son menu propose aussi quelques options végétariennes. poivrenoir.com

Esther Pelchat... (PHOTO FOURNIE PAR ESTHER PELCHAT) - image 7.0

Agrandir

Esther Pelchat

PHOTO FOURNIE PAR ESTHER PELCHAT

Esther Pelchat

Consultante, formatrice et conférencière, Esther Pelchat possède une solide expérience en matière d'étiquette et de protocole. Diplômée de l'École internationale d'étiquette et de protocole, elle propose à ses clients une approche plutôt simple et rafraîchissante de l'étiquette des affaires. Mme Pelchat a occupé divers postes au sein de grandes entreprises biotechnologiques et pharmaceutiques, où elle a dirigé plusieurs événements nationaux et internationaux. Pour Esther Pelchat, le repas d'affaires est un exercice complexe où deux individus, qui représentent deux entreprises différentes, doivent faire attention à leur image, échanger de l'information... et réussir à manger.

Louis Dussault... (PHOTO NATHALIE ST-PIERRE) - image 8.0

Agrandir

Louis Dussault

PHOTO NATHALIE ST-PIERRE

Louis Dussault

Adjoint au chef du protocole du gouvernement du Québec de 1975 à 1978 et chef du protocole de la Ville de Montréal de 1988 à 1995, Louis Dussault est aussi l'auteur du livre Le protocole, instrument de communication qui fut traduit en plusieurs langues. Sommité dans le domaine du protocole, il donne régulièrement des conférences et des séminaires de formation partout sur la planète. M. Dussault est également professeur associé au Département de communication sociale et publique de l'UQAM et membre de la Chaire de relations publiques et communication marketing. Pour Louis Dussault, un repas d'affaires sert avant tout à faire passer un message.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer