• Accueil > 
  • Affaires > 
  • Portfolio > 
  • MBA 
  • > Entrevue Mario Rigante, premier vice-président de la direction du Québec, BMO Groupe financier:... 

MBA

Entrevue Mario Rigante, premier vice-président de la direction du Québec, BMO Groupe financier: poursuivre son ascension

Mario Rigante est le nouveau premier vice-président de... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

Agrandir

Mario Rigante est le nouveau premier vice-président de la direction du Québec chez BMO Groupe financier.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Beauséjour

Collaboration spéciale

La Presse

Tout au long de ses études, Mario Rigante a travaillé, comme plusieurs étudiants, au service à la clientèle d'une grande banque. «On peut affirmer que j'ai passé la majeure partie de ma vie à évoluer dans le domaine bancaire», souligne M. Rigante.

Le gestionnaire a même passé 11 ans au sein d'une autre importante institution bancaire avant de faire le saut chez BMO Groupe financier. C'est en 2002 que Mario Rigante a commencé sa carrière chez BMO, dirigeant tout le secteur du centre-ville de Montréal, avant d'être nommé directeur principal, ventes et services. Il est ensuite devenu vice-président des services pour la région de Laval et du Nord-Ouest, en 2007, puis vice-président des services aux entreprises pour la région métropolitaine de Montréal. Depuis juin dernier, M. Rigante est le premier vice-président de la direction du Québec.

Le nouveau premier vice-président assume maintenant la direction d'une équipe de plus de 2000 experts en services bancaires pour les particuliers et pour les entreprises. BMO Groupe financier dessert 1 million de clients avec près de 150 succursales dans la province.

Pour accéder à la haute direction

Mario Rigante a terminé, en 1996, un baccalauréat en finance à l'Université Concordia. Puis, en 2007, il a obtenu un MBA Services financiers à l'Université Dalhousie, à Halifax, en Nouvelle-Écosse. C'est un peu grâce à BMO si M. Rigante a fait un MBA. «Il est important de préciser que BMO Groupe financier a une entente avec l'Université Dalhousie. BMO peut y envoyer une cohorte de directeurs principaux afin qu'ils fassent tous un MBA.»

Mais le nouveau premier vice-président s'empresse d'ajouter que même sans cette occasion, l'obtention d'un MBA était tout de même dans ses projets. «Pour moi, c'était sûr et certain que j'allais en faire un.»

M. Rigante avoue que la réalisation d'un MBA tout en travaillant peut parfois demander des efforts surhumains. «Ça n'a pas toujours été facile, effectivement. Nous avions deux enfants, ma femme en voulait un troisième, elle a fini par me convaincre, et il y avait le travail et le MBA. Mais je ne le regrette pas du tout.»

Grâce à son MBA, Mario Rigante avoue avoir perfectionné son leadership, tout en améliorant sa pensée stratégique. «J'ai aussi appris à regarder une problématique sous tous ses angles, et à aller chercher tous les bons intervenants pour résoudre le problème.»

Passer à la vitesse grand V

Premier vice-président de la direction du Québec depuis le 17 juin dernier, Mario Rigante se dit de plus en plus à l'aise dans ses nouvelles fonctions. «Je pense qu'il y a toujours une période d'adaptation à la suite de l'obtention d'un nouveau poste. Mais je suis prêt à relever tous les défis rattachés à mes nouvelles fonctions.»

Le nouveau premier vice-président s'est aussi promis de visiter chacune des 146 succursales de la province. «Je trouve qu'il est important pour moi d'aller à la rencontre de nos clients et de nos employés. Je veux aller me présenter. Je veux apprendre à connaître nos employés. C'est aussi grâce à eux si BMO est aujourd'hui une importante institution bancaire.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer