Entreprises branchées: l'exploration à l'ère de la connexion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ulysse Bergeron

Collaboration spéciale

La Presse

Photonic Knowledge participe à la révolution technologique de l'industrie minière. L'entreprise de Rosemère a mis au point le Core Mapper, une technologie qui analyse les carottes de forage en quelques minutes. Ce processus s'étend normalement sur près de quatre semaines.

Les données de l'analyse des carottes de forage sont numérisées sur le lieu même d'exploration et transférées sur les logiciels des sociétés d'exploration: Geotic, Gemcom, Starter, Datamine. Les résultats peuvent alors être automatiquement communiqués aux personnes concernées par les résultats.

Éric Roberge, fondateur et PDG de l'entreprise, cite l'exemple d'un client de la Colombie-Britannique dont le site d'exploration se trouve dans le nord de la province, à 1500 kilomètres de Vancouver.

«Ils ont des employés à Vancouver, à Toronto et à Denver, aux États-Unis. Ces gens doivent communiquer entre eux pour prendre des décisions. Au lieu de transporter des carottes de forage - 100 livres -, les résultats sont traités sur place et automatiquement envoyés», résume-t-il.

Ce type de technologie peut, certes, transformer le visage de l'industrie. Une industrie pourtant reconnue comme conservatrice et réfractaire aux changements. «Les premiers intéressés par ces technologies, ce sont les sociétés d'exploration minière intéressées à découvrir le plus rapidement possible», dit-il.

Il en est autrement des sociétés d'exploitation surtout préoccupées par le contrôle des dépenses. «Elles disent vouloir adopter de nouvelles technologies, mais avant de le faire, elles veulent les preuves des économies que cela leur permettra», dit-il.

Par ailleurs, les innovations technologiques devraient se développer au rythme des hauts et des bas d'une industrie cyclique. Photonic Knowledge a dû ralentir ses activités et le développement de sa technologie au cours des dernières années. «Des entreprises d'exploration qui dépensait entre 15 et 20 millions de dollars par année, il y a deux ans, dépensent aujourd'hui entre 15 000 et 20 000 $», conclut-il.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer