La maintenance, une voie d'avenir

Techéol se penche présentement sur un procédé antigivre... (PHOTO FOURNIE PAR TECHÉOL)

Agrandir

Techéol se penche présentement sur un procédé antigivre de même que sur un laser permettant d'optimiser l'alignement des girouettes.

PHOTO FOURNIE PAR TECHÉOL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julie Roy

Collaboration spéciale

La Presse

Secteur de haute technologie, les éoliennes ont une durée de vie moyenne de 20 ans. Pour s'assurer de leur bon fonctionnement, le marché de la maintenance est en pleine émergence et figure certainement parmi ceux qui ont le plus d'avenir, selon Jean-Frédérick Legendre de l'Association canadienne de l'énergie éolienne (CanWEA).

«Après l'expiration de la garantie des manufacturiers, ces gens vont être d'une très grande importance.»

Fondée en 2007, Techéol fait partie de ce nouveau créneau. L'entreprise, qui a acquis une expertise en maintenance et réparation d'éoliennes, emploie en ce moment 30 techniciens et prévoit d'augmenter ce chiffre à 65 l'an prochain et à 100 travailleurs d'ici cinq ans.

Établie près des parcs éoliens de la Gaspésie, Techéol offre ses services en Ontario, dans les Maritimes, en Alaska et même au Mexique. «Notre expertise est reconnue et on ne manquera pas d'ouvrage pendant les 20 prochaines années», dit Evan Mulrooney, 30 ans, l'un des quatre propriétaires.

PORTRAIT DE L'INDUSTRIE

> Trois grands manufactueriers d'éoliennes ont établi leur siège social canadien à Montréal: GE, Enercon et Repower.

> On estime que les contributions versées aux municipalités et aux propriétaires terriens qui accueillent des parcs éoliens atteindront plus de 25 millions annuellement.

> On estime à un demi-milliard (477 millions) par année la création de richesse qu'engendre ce secteur.

> Le Québec se situe au deuxième rang au Canada, après l'Ontario, pour la puissance éolienne installée.

> On estime qu'au Canada, un mégawatt (MW) d'énergie éolienne produit assez d'électricité pour fournir 250 foyers.

> La Gaspésie compte plus d'une trentaine d'entreprises actives dans la fabrication de pales, de tours et de convertisseurs électriques, dans la construction de parcs éoliens, dans l'exploitation et la maintenance de parcs éoliens, le travail sur cordes, etc.

> Parmi les grands acteurs du secteur, on retrouve LM Wind Power (Danemark), Marmen (Québec), Fabrication Delta (Québec), WEC Tour (Québec), Enercon (Allemagne) et Eaton (États-Unis).




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Développer de nouvelles stratégies

    Énergie éolienne

    Développer de nouvelles stratégies

    Après l'installation de 4000 MW en près d'une décennie, la filière éolienne du Québec devrait connaître un ralentissement du développement de sa... »

  • Croissance nord-américaine pour Marmen

    Énergie éolienne

    Croissance nord-américaine pour Marmen

    Active dans les secteurs des mines, du pétrole, de la sidérurgie, de l'aviation, des pâtes et papiers, Marmen a ajouté une corde à son arc en 2002... »

  • Portfolio

    Atteindre la cible

    La filière éolienne québécoise est à un moment décisif. Avec le dernier appel d'offres, dont le dépôt des soumissions est prévu pour novembre, la... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer