Les pompiers entérinent l'entente relative à leur régime de retraite

La mésentente portait sur le régime de retraite... (PHOTO MATHIEU WADDELL, LA PRESSE)

Agrandir

La mésentente portait sur le régime de retraite des 2400 pompiers de Montréal, ainsi que sur plusieurs différends des dernières années en matière de relations de travail.

PHOTO MATHIEU WADDELL, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Les pompiers de Montréal ont entériné dans une proportion de 94% l'entente de principe relative à leur régime de retraite, intervenue récemment avec la Ville de Montréal, selon un communiqué de presse émis vendredi soir par l'Association des pompiers de Montréal.

Le résultat a été dévoilé après la tenue d'un vote qui a eu lieu dans chacune des 67 casernes du Service de sécurité incendie de Montréal.

La mésentente portait sur le régime de retraite des 2400 pompiers, ainsi que sur plusieurs différends des dernières années en matière de relations de travail.

L'entente permettra la restructuration du régime de retraite des pompiers en conformité avec les dispositions de la Loi 15 sur les régimes de retraite des employés municipaux, est-il indiqué dans le communiqué.

Elle prévoit aussi la fin de tous les moyens de pression reliés à l'adoption de cette mesure législative ainsi que le règlement des litiges concernant les moyens de pression et la manifestation à l'hôtel de ville du 18 août 2014.

Par voie de communiqué, le président de l'Association des Pompiers de Montréal s'est dit satisfait de l'entente.

Ronald Martin a toutefois émis ce bémol: « Nous aurions de loin préféré en arriver à une entente négociée, en marge d'une négociation élargie à la convention collective, sans avoir à porter le poids de contraintes légales imposées et d'obligations législatives de la Loi 15 ».

La Loi 15 - connue avant son adoption comme le projet de loi 3 - a été adoptée le 5 décembre 2014. Elle impose notamment le partage moitié-moitié du coût des régimes de retraite municipaux. Elle a été contestée en cour par plusieurs syndicats.

De son côté, le maire de la Ville de Montréal a salué l'adoption de l'entente: «Celle-ci démontre que le dialogue et la bonne foi permettent le rapprochement des parties », a déclaré le maire Denis Coderre, par voie de communiqué.

L'entente de principe sera soumise au comité exécutif le 21 juin prochain et devra ensuite être entérinée par le conseil municipal et par le conseil d'agglomération.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer