Exclusif

Ville de Montréal: de moins en moins sélect, le club des 100 000$

Sur environ 22 000 employés à la Ville de Montréal,... (HUGO-SEBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Sur environ 22 000 employés à la Ville de Montréal, 3555 ont touché une rémunération dans les six chiffres l'an dernier.

HUGO-SEBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Gagner plus de 100 000 $ à la Ville de Montréal est de moins en moins hors du commun. En 2016, plus de 3500 cadres et syndiqués ont touché une telle rémunération ; une hausse de 14 % en un an, a appris La Presse. Si l'état-major masculin de la police monopolise le sommet du palmarès, à peine 4 femmes font partie des 50 plus hauts salariés de la Ville.

PRÈS DU QUART DES POLICIERS

Sur environ 22 000 employés à la Ville de Montréal, 3555 ont touché une rémunération dans les six chiffres l'an dernier, selon un tableau obtenu par La Presse en vertu de la Loi sur l'accès aux documents. C'est 450 de plus que l'année précédente. Du nombre, on compte 2362 syndiqués, en hausse de 17 % par rapport à 2015 ; il s'agit principalement de policiers, de pompiers, de scientifiques et de professionnels. Près du quart des policiers montréalais ont ainsi engrangé plus de 100 000 $ l'an dernier. Au total, 1193 cadres de la Ville ont obtenu semblables émoluments l'an dernier, soit 110 de plus qu'en 2015. Cette rémunération globale inclut le salaire de base, les heures supplémentaires, les primes, les allocations, les règlements de griefs et les paiements de départ.

EMPLOYÉS AVEC UNE RÉMUNÉRATION EXCÉDANT 100 000 $ EN 2016

  • Policiers : 1081
  • Cadres administratifs : 675
  • Pompiers : 627
  • Scientifiques : 283
  • Cadres de direction : 179
  • Professionnels : 169
  • Officiers de direction : 133
  • Contremaîtres-cadres : 124
  • Cols blancs : 96
  • État-major pompier : 77
  • Juristes : 44
  • Architectes : 23
  • Contremaîtres syndiqués : 22
  • Cols bleus : 17
  • Avocats en droit du travail : 5

AUGMENTATION DEPUIS 2015

  • Cadres : 1193 (+ 10 %)
  • Syndiqués : 2362 (+ 17 %)
  • Total : 3555 (+14,5 %)

55

Travailleurs de la Ville de Montréal qui ont touché plus de 200 000 $ en 2016

DES PAIEMENTS RÉTROACTIFS « SIGNIFICATIFS »

Selon la Ville de Montréal, cette hausse des employés fort bien rémunérés s'explique « principalement » par le règlement des conventions collectives des architectes, des cols blancs et des scientifiques l'an dernier, et la refonte des conditions de travail en décembre 2015. Ainsi, les syndiqués ont reçu des paiements rétroactifs « significatifs », allant jusqu'en 2010, et le paiement intégral de leurs banques de temps. « Cette augmentation s'explique également par les heures supplémentaires effectuées par nos contremaîtres, nos policiers et nos pompiers », a indiqué le porte-parole de la Ville, Gonzalo Nunez. Toutefois, la croissance du club des 100 000 $ était déjà importante avant ces règlements, puisqu'une hausse de 11 % avait été observée en 2015 par rapport à l'année précédente (de 2798 à 3103).

367 000 $ POUR LE DG

Le directeur général de la Ville de Montréal, Alain Marcoux, trône au sommet des mieux payés de la métropole, comme en 2014, avec une rémunération de 367 000 $. Et le maire Denis Coderre ? Il gagnait l'an dernier 165 373 $, plus des allocations de dépenses de 16 216 $, soit presque moitié moins que l'inspecteur général de la Ville, Denis Gallant. La haute hiérarchie du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) est très bien représentée dans ce palmarès, puisque cinq cadres faisaient partie du top 10 en 2016, dont le directeur Philippe Pichet. Deux de ses adjoints, Claude Bussières et Bernard Lamothe, ont même été mieux payés que lui par plus de 50 000 $ en raison du paiement de leurs banques de temps de préretraite. « Il s'agit d'un versement ponctuel et non récurrent », précise M. Nunez. Notons que Bernard Lamothe, qui a touché 350 000 $ l'an dernier, a été suspendu de ses fonctions par le chef Pichet en mars dernier à la suite d'allégations étudiées par la Sûreté du Québec.

TOP 5 DES MIEUX PAYÉS

  • 367 919 $ :  Alain Marcoux, directeur général de la Ville
  • 354 334 $ :  Claude Bussières, directeur adjoint du SPVM
  • 350 193 $ :  Bernard Lamothe, directeur adjoint du SPVM
  • 309 835 $ :  Denis Gallant, inspecteur général de la Ville
  • 294 666 $ : Philippe Pichet, directeur du SPVM

UN SCIENTIFIQUE SYNDIQUÉ

Au 9e rang du palmarès 2016, avec une rémunération globale de 254 370 $, se glisse un scientifique syndiqué, un corps d'emploi qui regroupe les ingénieurs, les chimistes, les arpenteurs-géomètres et les médecins-vétérinaires. « Il s'agit d'un montant en lien avec une sentence arbitrale pour un dossier de grief de congédiement rétroactivement à 2014 ainsi que le paiement de la rétroactivité en lien avec la signature de la convention collective des scientifiques », indique Gonzalo Nunez. Seuls trois non-syndiqués, tous des pompiers, ont touché plus de 200 000 $ l'an dernier. Toutefois, 86 autres non syndiqués ont empoché plus de 150 000 $, principalement des policiers et des pompiers grâce à des heures supplémentaires.

999

Nombre d'employés qui ont eu une rémunération excédant 150 000 $ en 2016

LES FEMMES SOUS-REPRÉSENTÉES

Année après année, les femmes se font rares parmi les employés les mieux rémunérés de la Ville de Montréal. L'an dernier, seules 17 femmes avaient gagné plus de 181 000 $, la limite pour accéder au top 100. C'est à peine mieux qu'en 2015, alors qu'elles étaient 16 dans ce club. À peine 4 femmes faisaient partie des 50 mieux payés de la Ville l'an dernier, dont la directrice générale adjointe Chantal Gagnon (246 000 $) au 14e rang.

PLUS DE CADRES

« Ça augmente beaucoup, ce n'est clairement pas cohérent. L'objectif [du maire] est de baisser la masse salariale, mais en même temps, on augmente le nombre de postes haut placés. [...] Il y a beaucoup de gens qui sont arrivés avec des salaires exorbitants à la Ville. Il y a beaucoup de choses à revoir dans les postes de cadres. [...] Arrêtons de créer sans cesse de nouvelles structures. » - Laurence Lavigne-Lalonde, conseillère de ville de Projet Montréal et vice-présidente de la Commission sur les finances et l'administration

EFFECTIF À LA VILLE DE MONTRÉAL EN ANNÉES-PERSONNES

  • 2017 : 22 354
  • 2016 : 22 361
  • 2015 : 22 016
  • 2014 : 22 425

RÉMUNÉRATION GLOBALE (MASSE SALARIALE ET COTISATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MILLIARDS DE DOLLARS)

  • 2017 : 2,2993 (prévision)
  • 2016 : 2,3508 
  • 2015 : 2,3682

* en milliards de dollars

- Avec William Leclerc, La Presse

Source : Budget 2017 de la Ville de Montréal




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer