Les villes doivent endiguer l'isolationnisme, dit Coderre

Le maire de Montréal, Denis Coderre.... (Archives La Presse)

Agrandir

Le maire de Montréal, Denis Coderre.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Démantèlement des accords de libre-échange par le président Trump. Marine Le Pen au 2e tour de l'élection présidentielle française. Alors qu'un vent d'isolationnisme souffle présentement, les villes doivent plus que jamais faire contrepoids, dit le maire Denis Coderre, qui recevra près d'une centaine de maires du monde entier en juin.

La Ville de Montréal sera l'hôte, du 19 au 22 juin, du congrès mondial de l'organisme Métropolis, regroupant les principales métropoles mondiales. Denis Coderre compte rallier ses homologues autour des chambardements affectant la scène mondiale, comme la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne ou les menaces du président Trump de démanteler l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA). Pour lui, les villes peuvent -et doivent- faire obstacle. « Ce contrepoids est plus que nécessaire », estime le maire de Montréal.

Denis Coderre estime que les villes sont « incontournables » pour combattre l'extrémisme, sous toutes ses formes. Le maire dit d'ailleurs espérer assister à l'élection de Emmanuel Macron en France, pour barrer la voie au Front national. « J'ai confiance aux Français pour le 2e tour, au même titre que j'ai eu confiance aux gens des Pays-Bas pour tasser l'extrême droite », dit-il.

La ministre Christine St-Pierre partage cette vision du rôle des villes et des régions pour influencer la politique internationale. Elle espère voir les élus des gouverneurs et les maires américains se lever contre les projets du président Trump de mettre fin à l'ALENA. « Il y a 35 États américains dont le Canada est le premier marché d'exportation. Ces gouverneurs et maires ont sûrement leur mot à dire quand on dit qu'on veut revoir l'ALENA. Non seulement c'est bon pour nous, c'est bon pour eux », a indiqué la ministre, soulignant que les emplois de 9 millions d'Américains en dépendent.

Les maires de 97 métropoles doivent prendre part au congrès Métropolis, dont Anne Hidalgo (Paris, France), Rahm Emmanuel (Chicago, États-Unis), Michael Muller (Berlin, Allemagne) et Miguel Angel (Mexico, Mexique).




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer