Un nombre record de touristes à Montréal

Plus de 10 millions de touristes auront visité... (PHOTO ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPÉCIALE)

Agrandir

Plus de 10 millions de touristes auront visité la métropole d'ici la fin de l'année, se félicite l'organisme Tourisme Montréal.

PHOTO ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPÉCIALE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il n'y a pas que le nombre de cônes orange qui semble battre des records cette année dans la métropole. De nombreux voyageurs ont décidé de jeter leur dévolu sur Montréal, si bien que l'objectif d'accueillir 10 millions de touristes sera atteint un an plus tôt que prévu, selon les chiffres obtenus par La Presse. Un exploit inédit pour la plus grande ville du Québec.

Le Vieux-Port de Montréal a été très fréquenté... (PHOTO ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPECIALE) - image 1.0

Agrandir

Le Vieux-Port de Montréal a été très fréquenté par les touristes cet été, et ce, malgré la grève des employés.

PHOTO ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPECIALE

Un touriste immortalise le Planétarium de Montréal, qui... (PHOTO ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPÉCIALE) - image 1.1

Agrandir

Un touriste immortalise le Planétarium de Montréal, qui fait partie de l'Espace pour la vie.

PHOTO ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPÉCIALE

ANNÉE RECORD

Du jamais-vu : pour la première fois, la ville franchira le cap des 10 millions de touristes (incluant les visiteurs canadiens et québécois) d'ici la fin du mois de décembre. Un objectif que Tourisme Montréal croyait pouvoir atteindre seulement en 2017 avec les fêtes du 375e anniversaire. « Il y a 20 ans, on avait 5 millions de touristes à Montréal, rappelle Pierre Bellerose, vice-président aux relations publiques de Tourisme Montréal. La population touristique a doublé. »

En 2015 - une année considérée comme excellente -, 9,6 millions de visiteurs ont foulé le sol montréalais.

PLUS DE TOURISTES ÉTRANGERS

D'où venaient les gens en visite ici ? Des États-Unis d'abord. Si aucune donnée n'est encore disponible pour connaître le nombre de personnes en provenance du pays de l'Oncle Sam qui ont visité Montréal, on note une hausse de 13 % des entrées - peu importe le moyen de transport - de touristes américains au Québec entre janvier et juillet par rapport à l'an dernier. Du côté des Chinois, le marché a explosé, avec une augmentation de 205,4 %. Ce chiffre impressionnant est attribuable au fait que ces voyageurs arrivent maintenant directement au Québec en raison de la liaison aérienne directe entre Montréal et Pékin. Avant, ils atterrissaient ailleurs au pays, et n'étaient donc pas comptabilisés comme voyageurs étrangers entrant chez nous. Les voyageurs allemands (+ 18,2 %), espagnols (+ 16,9 %) et de l'Europe francophone - France, Suisse, Belgique - (+ 8,8 %) ont également été plus nombreux à venir passer leurs vacances dans la Belle Province.

HÔTELS BIEN REMPLIS

Pendant la saison estivale, les visiteurs qui n'avaient pas réservé leur hébergement ont certainement eu du mal à dénicher un endroit pour dormir. Peu de chambres sont demeurées inoccupées au cours de l'été.

Selon les données fournies par Tourisme Montréal, le taux d'occupation des établissements du centre-ville a dépassé les 90 % en août et en septembre. Pour l'ensemble des hôtels du Grand Montréal, on parle d'un taux de 85,91 % entre les mois de mai et septembre, contre 84,27 % pour la même période en 2015.

UNE VILLE PLUS INVITANTE?

Difficile de citer une seule raison pouvant expliquer cette performance. Selon Pierre Bellerose, le contexte américain, le taux de change, le fait que Montréal ait pu « récupérer » des voyageurs européens ayant décidé de bouder l'Égypte, la Turquie et la Tunisie, ainsi que la mise en place d'un vol direct entre la métropole et la Chine sont autant de facteurs qui ont permis à Montréal d'attirer des touristes. Le fait que Montréal figure, depuis quelques années, dans plusieurs palmarès - notamment ceux des meilleures villes où étudier ou encore des meilleurs endroits où manger en Amérique du Nord - a certainement rendu la métropole plus attrayante, selon M. Bellerose.

LES ATTRAITS POPULAIRES

Le Vieux-Port de Montréal, le Casino, le Centre Bell et l'Espace pour la vie (comprenant le Biodôme, le Jardin botanique, l'Insectarium et le Planétarium) comptent parmi les attractions les plus populaires, selon les données colligées en 2015 par Tourisme Montréal. La grève des employés du Vieux-Port, qui a notamment fait en sorte que le Centre des sciences a été fermé, ne semble pas avoir eu d'impact sur la fréquentation dans cette partie de la ville cet été. « Cette année, c'est exceptionnel, affirme Mario Lafrance, directeur général de la Société de développement commercial du Vieux-Montréal (SDC). On n'a jamais vu autant de gens. Il y a une offre intéressante avec les restos. Et il y a maintenant un nightlife. » Selon lui, le visage de ce quartier historique situé aux abords du fleuve a changé, si bien qu'il s'agit d'une destination en vogue.

ET AILLEURS DANS LE MONDE?

À New York, la majorité des visiteurs internationaux viennent du Canada, de l'Angleterre, du Brésil et de la Chine. La mégapole espère atteindre le nombre de 67 millions de visiteurs en 2021. Londres a atteint le nombre record de 31,5 millions de visiteurs en 2015, dont 18,6 millions venaient d'un autre pays. Les chiffres de l'Office for National Statistics montrent qu'en cinq ans, le nombre de touristes a bondi de 20 % dans la capitale anglaise. À Paris, la situation est moins reluisante : entre janvier et juillet dernier, le nombre de touristes a connu une chute de 11 % par rapport à l'an dernier. Bangkok, quant à elle, a le vent dans les voiles : le nombre de visiteurs y a plus que doublé depuis 10 ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer