Un ingénieur radié six mois pour un pot-de-vin à Montréal

Au moment des faits reprochés, Patrice Laporte était... (Photo Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Au moment des faits reprochés, Patrice Laporte était directeur de SOGEP, une filiale de Dessau dans le secteur du sport et des infrastructures.

Photo Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un ingénieur sera radié pendant six mois après avoir reconnu avoir versé 25 000 $ afin d'obtenir un contrat de la Ville de Montréal, en 2010.

Le Conseil de discipline de l'Ordre des ingénieurs a rendu sa décision dans le dossier de l'ingénieur Patrice Laporte, qui a plaidé coupable en juillet à un chef. Celui-ci a reconnu avoir versé un montant de 25 000 $ entre juillet et décembre 2010 afin d'obtenir un contrat de la Ville de Montréal. La décision ne mentionne pas à qui l'argent a été versé ni pour quel contrat, l'avocat de l'ingénieur ayant demandé et obtenu une ordonnance de non-publication sur certains faits. Seul détail, la décision mentionne que l'argent a été versé «à une personne qui lui en a fait la demande».

Au moment des faits reprochés, Patrice Laporte était directeur de SOGEP, une filiale de Dessau dans le secteur du sport et des infrastructures. L'entreprise a obtenu en juin 2010 un contrat d'un peu plus de 3 millions pour gérer un centre sportif de Côte-des-Neiges-Notre-Dame de-Grâce. L'arrondissement était dirigé à l'époque par Michael Applebaum, qui fait face à des accusations de fraude, complot et corruption.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer