Manifestation de la dernière chance pour les pitbulls

Plusieurs accusent le maire Coderre de vouloir forcer les... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Plusieurs accusent le maire Coderre de vouloir forcer les propriétaires de pitbulls à euthanasier leur bête avec le règlement présenté par son administration.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Plus de 200 personnes manifestent lundi soir devant l'hôtel de ville de Montréal pour dénoncer l'adoption prévue ce soir durant le conseil municipal d'un règlement sur les chiens dangereux ciblant tout particulièrement les pitbulls.

Pancarte en main, de nombreuses personnes se sont rassemblées devant l'hôtel de ville pour une manifestation de la dernière chance. Plusieurs accusent le maire de vouloir forcer les propriétaires de pitbulls à euthanasier leur bête avec le règlement présenté par son administration. «Muselez Coderre», peut-on entendre comme refrain.

Le sujet des pitbulls a sans surprise accaparé une importante partie de la période des questions des citoyens lors du conseil municipal. Une personne a déposé une pétition disant compter 115 000 noms, principalement des États-Unis et de Toronto, s'engageant à boycotter le tourisme à Montréal si la Ville adopte son règlement. 

Malgré la pression, l'administration Coderre maintient sa position d'interdire les chiens dangereux et d'imposer des conditions sévères aux pitbulls, comme le port de la muselière.

Voté en première lecture en août, le règlement sur les chiens dangereux doit être adopté lors du présent conseil municipal avant d'entrer en vigueur. L'ordre du jour de la rencontre étant chargé, le vote aura lieu au plus tôt tard lundi soir ou demain, à la reprise des travaux du conseil municipal.

Une autre manifestation a également lieu près de l'hôtel de ville lundi soir alors qu'un petit groupe est venu dénoncer un voyage du maire de Montréal en Israël. Questionné par un citoyen devant le conseil municipal, Denis Coderre s'est défendu de prendre parti, soulignant qu'il se rendrait en territoires palestiniens durant son séjour. «Ma notion d'équilibre, c'est de rencontrer tout le monde», a-t-il dit.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer