Montréal éliminera de sa toponymie Alexis Carrel

Alexis Carrel, en 1940.... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Alexis Carrel, en 1940.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Après la Ville de Gatineau, l'an dernier, Montréal fera disparaître de sa toponymie un prix Nobel français de médecine qui aurait été par ailleurs sympathisant nazi.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a annoncé mercredi que la Ville «débaptisera» une avenue et un parc Alexis-Carrel, à la suite des pressions d'un député provincial montréalais, notamment.

Alexis Carrel, chirurgien et biologiste français, avait obtenu le prix Nobel de médecine en 1912, mais il est devenu un personnage controversé à cause de son soutien à l'eugénisme et au régime nazi.

L'avenue Alexis-Carrel relie le parc du même nom et le parc Ernest-Ouimet/André-Cipriani, dans l'arrondissement Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles.

Le conseil municipal de Gatineau avait pris la même décision l'an dernier pour deux toponymes embarrassants: les rues Alexis-Carrel et Philipp-Lenard, nommées en 1991. Lorsqu'il a découvert que ces deux prix Nobel étaient antisémites, le conseil municipal a renommé leur rue Marie-Curie et Albert-Einstein.

Le député libéral de D'Arcy-McGee à l'Assemblée nationale, David Birnbaum, a aussi invité les municipalités de Boisbriand et de Châteauguay à débaptiser leur rue Carrel.

En février dernier, le maire Coderre avait rapidement promis d'éliminer toute trace de Claude Jutra de la toponymie montréalaise, après les allégations de pédophilie qui pesaient depuis quelques jours contre le cinéaste mort en 1986.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer