«Tout le monde est imputable», martèle Coderre

« Que tu sois chef de service ou employé,... (PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

« Que tu sois chef de service ou employé, on travaille tous pour les Montréalais. Il faut protéger le bien public, il faut travailler pour le bien-être de notre communauté », a dit Denis Coderre à la suite du congédiement d'une cadre et d'une réclamation envers deux cols bleus.

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Réclamation de 1,5 million à deux cols bleus, cadre congédiée pour avoir tenté d'accorder un contrat à un ami. Le maire Denis Coderre espère que les employés municipaux comprendront le message envoyé par la ligne dure adoptée par la Ville de Montréal : « Tout le monde est imputable ».

Le maire de Montréal a tracé un parallèle entre la réclamation faite à deux agents de sécurité que la Ville juge responsables d'une inondation majeure dans un édifice et le congédiement d'une cadre dans la foulée d'une enquête de l'inspecteur général de Montréal. « Que tu sois chef de service ou employé, on travaille tous pour les Montréalais. Il faut protéger le bien public, il faut travailler pour le bien-être de notre communauté », a réagi Denis Coderre.

La Presse révélait ce matin que Montréal réclame 1,5 million à deux cols bleus qui étaient responsables de la surveillance d'un bâtiment lorsque celui-ci a subi une inondation majeure, cet hiver. Le maire a préféré ne pas commenter directement ce geste entériné par son comité exécutif la semaine dernière lors d'une rencontre à huis clos, disant laisser au contentieux décider « des gestes à poser ».

Cette réclamation a stupéfait le Syndicat des cols bleus, qui entend défendre ses membres. Celui-ci a mandaté ses avocats pour étudier le dossier, une telle réclamation étant rarement vue.

Cette nouvelle survient alors que le rapport annuel du Bureau de l'inspecteur général révélait qu'une cadre avait tenté d'accorder un contrat à un ami. Celle-ci a été congédiée. Le maire Coderre voit dans ce nouvel épisode de proximité entre fonctionnaires et entrepreneurs « une bonne nouvelle ». « Ce que ça veut dire c'est: "Essayez-vous pas". On a mis en place tous les outils nécessaires pour empêcher cela », a-t-il dit.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer