Affaissement sur le Plateau: la conduite fautive venait d'être inspectée

La conduite fautive a éclaté jeudi sur une... (photo hugo-sébastien aubert, la presse)

Agrandir

La conduite fautive a éclaté jeudi sur une longueur de 2,5 mètres.

photo hugo-sébastien aubert, la presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La conduite d'eau dont la rupture a provoqué un important affaissement de rue jeudi au coeur de Montréal avait été inspectée à trois reprises, aussi récemment qu'en janvier dernier. Aucune anomalie n'ayant été détectée, la métropole n'avait pas jugé bon de la réhabiliter lors d'un chantier mené l'automne dernier à quelques mètres de là.

La Ville de Montréal a confirmé vendredi avoir inspecté la conduite circulant sous l'avenue Laval à trois reprises au cours des dernières années. Une première fois en 2014, ensuite en 2015, puis en janvier 2016. « Il n'y avait pas d'indicateur qu'il allait y avoir une fuite », a indiqué Jacques-Alain Lavallée, un porte-parole de la métropole.

Une faiblesse importante est toutefois passée sous le radar des inspecteurs puisque la conduite a éclaté jeudi sur une longueur de 2,5 mètres. « En 28 ans de carrière, je n'ai jamais vu une fente aussi longue. Ce n'est pas normal », rapporte Paolo Ferreira, chef de division aux travaux publics et aqueducs de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

UNE SURVEILLANCE SERRÉE

Ce secteur du réseau de distribution d'eau faisait l'objet d'une surveillance serrée de la Ville puisque certaines portions des conduites dataient de 1888. Mais contrairement à ce qu'a d'abord affirmé le Plateau, le tuyau qui a cédé jeudi ne datait pas de l'époque du maire John Caldwell Abbott (1887-1888), mais plutôt de 1964. Montréal avait en effet profité du réaménagement du square Saint-Louis, sous la gouverne de Jean Drapeau, pour refaire ce bout du réseau de distribution d'eau.

Les inspections des dernières années n'ayant rien révélé et la conduite ayant « seulement » une cinquantaine d'années, elle n'a pas été incluse dans d'importants travaux réalisés l'automne dernier pour réhabiliter les conduites sous l'avenue Laval, entre la rue Sherbrooke et le square Saint-Louis.

De la fin août à novembre, Montréal a en effet entrepris de gainer la conduite alimentant ce secteur. Cette opération consiste à introduire un nouveau tuyau en polyester dans l'ancienne conduite pour en prolonger la durée de vie. La Ville de Montréal privilégie cette méthode puisqu'elle est moins intrusive et moins onéreuse.

Plutôt qu'ouvrir complètement la rue, de petites excavations suffisent. Pas besoin de tout reconstruire après la réfection. « Ces gaines redonnent aux conduites toute leur étanchéité et prolongent leur durée de vie pour une période pouvant atteindre 50 ans, dans des conditions idéales », indique Montréal.

Montréal précise que la rupture n'a pas été provoquée par l'opération de gainage ayant eu lieu non loin ou l'inspection répétée de la conduite.

Ce ne sont pas les seuls travaux à avoir eu lieu dans ce secteur. En novembre dernier, l'arrondissement du Plateau a effectué la réparation d'une chambre de vannes brisée à l'intersection des avenues des Pins et Laval. Paolo Ferreira indique que rien d'anormal n'avait été détecté non plus sur la conduite ayant cédé jeudi.

«« En 28 ans de carrière, je n'ai jamais vu une fente aussi longue. Ce n'est pas normal. »»

Paolo Ferreira
Chef de division aux travaux publics et aqueducs de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal
Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer