Réfection de la rue Saint-Paul: des contrats moins chers que prévu

Les premiers contrats du projet de 35 millions... (PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les premiers contrats du projet de 35 millions pour la réfection de la rue Saint-Paul d'ici 2022 coûteront près du tiers de moins que prévu.

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'effet de la commission Charbonneau continue à se faire sentir, alors que les premiers contrats du projet de 35 millions pour la réfection de la rue Saint-Paul d'ici 2022 coûteront beaucoup moins cher que prévu. Tant les travaux pour refaire une partie des conduites d'eau que l'achat des nouveaux pavés de granit de cette artère historique coûteront près du tiers de moins que prévu.

Construction Bau-Val a remporté l'appel d'offres pour la reconstruction des conduites d'eau en réclamant 1,5 million, alors que Montréal s'attendait à devoir débourser près de 2,1 millions. La Ville explique cet écart de 30 % par le nombre élevé de soumissionnaires, 16 entreprises ayant offert leurs services.

Pour s'assurer que ces premiers travaux seront terminés en mai, Montréal a demandé qu'ils se déroulent six jours par semaine. La Ville a de plus décomposé le projet en différentes phases et prévu des pénalités pour chacune d'elles si les échéanciers ne sont pas respectés.

Prix inférieur de 31% à l'estimation

L'administration Coderre a reporté hier l'adoption du second contrat pour l'achat des pavés de granit qui recouvriront la rue afin de mener des vérifications supplémentaires. Des documents rendus publics permettent toutefois de constater que le prix demandé sera de 31 % inférieur à l'estimation de la Ville. Il devrait ainsi en coûter 1,5 million au cours des sept prochaines années pour acheter les pavés, alors que la Ville avait prévu une facture de 2,1 millions.

Montréal attribue cette baisse à l'arrivée d'un nouvel acteur sur le marché. Rappelons toutefois qu'un entrepreneur avait témoigné devant la commission Charbonneau que la pose de granit dans la métropole faisait partie de la collusion.

Créée en 1673, la rue Saint-Paul est la plus ancienne artère commerciale de Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer