Nouveau pont Champlain: travaux bruyants à venir

La rue May de l'arrondissement de Verdun et... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

La rue May de l'arrondissement de Verdun et la dizaine de vieilles maisons qui la bordent, rachetées de gré à gré par Ottawa, à la fin de 2014, seront complètement rasées d'ici la fin de novembre, selon les documents du consortium Signature sur le Saint-Laurent.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bruno Bisson
La Presse

Le consortium privé Signature sur le Saint-Laurent a rendu publique, lundi, une liste des premiers travaux prévus dans le corridor du pont Champlain d'ici mars 2016, sur L'Île-des-Soeurs et l'île de Montréal. Les faits saillants.

Trois secteurs touchés

La construction du nouveau pont Champlain, qui doit ouvrir en 2018, entraînera aussi un réaménagement majeur d'une partie de l'autoroute 15 et le remplacement du vieux pont de L'Île-des-Soeurs, déjà fermé à la circulation. Cette portion du projet a été divisée en trois «secteurs»: l'échangeur Atwater, l'échangeur Gaétan-Laberge, à Verdun, et L'Île-des-Soeurs.

Selon la liste des travaux annoncée lundi par le consortium privé qui a obtenu le contrat fédéral de 4,2 milliards, Signature sur le Saint-Laurent, les trois secteurs seront touchés par les chantiers qui seront lancés cet automne.

Secteur 1 - Échangeur Atwater

L'échangeur Atwater actuel, qui relie cette rue du centre-ville de Montréal à l'autoroute 15, ne paie pas de mine, sur le plan urbain. Le nouvel échangeur ne sera pas substantiellement différent dans sa forme autoroutière, mais il devrait représenter un véritable progrès sur le plan de l'aménagement paysagiste, selon ces illustrations «avant» et «après» produites par Signature sur le Saint-Laurent. Des trois chantiers prévus dans le secteur 1 en octobre, seule la démolition de la bande médiane de l'A15 devrait avoir des impacts jugés «moyens» sur les résidants et sur la circulation. Il durera de trois à cinq jours.

Secteur 2 - Échangeur Gaétan-Laberge, Verdun

La rue May de l'arrondissement de Verdun et la dizaine de vieilles maisons qui la bordent, rachetées de gré à gré par Ottawa, à la fin de 2014, seront complètement rasées d'ici la fin de novembre, selon les documents du consortium Signature sur le Saint-Laurent. Dès la fin des travaux de démolition, un nouveau chantier d'aqueduc se mettra en place, juste au sud de l'A15 et à la limite des zones habitées de Verdun, du boulevard La Salle jusqu'à hauteur de la rue Wellington. Pendant ces travaux, le bruit ambiant pourrait s'élever à 90 décibels.

Secteur 3 - L'Île-des-Soeurs

La démolition du vieux pont entre L'Île-des-Soeurs et l'île de Montréal, déjà fermé à la circulation, commencera dès le mois prochain. La construction d'un nouveau pont, aligné dans l'axe du nouveau pont Champlain, s'étirera sur deux ans, jusqu'en septembre 2017. Au cours de ces 24 mois de travaux, le chantier devrait faire grimper substantiellement le bruit ambiant dans le secteur compris entre le chemin du Golf, le boulevard de L'Île-des-Soeurs et le vieux pont désaffecté. L'intensité du bruit pourrait approcher le maximum autorisé de 75 décibels. Un suivi des niveaux de bruit sera assuré.

Zones sensibles - Île de Montréal

Trois zones «sensibles» au bruit ont été établies dans les arrondissements de Verdun et du Sud-Ouest. Elles sont situées de part et d'autre de l'A15, entre le pont de L'Île-des-Soeurs et l'échangeur Atwater. Selon des projections de niveaux sonores de Signature sur le Saint-Laurent, les travaux prévus d'ici mars 2016 toucheront surtout les riverains de la zone M3, au sud de l'A15. Pendant la démolition de la rue May, les niveaux de bruit s'élèveront jusqu'à 100 décibels. Certaines échelles de mesure du bruit considèrent qu'une exposition continue à un tel niveau de bruit peut être dangereuse. Des écrans antibruit temporaires seront installés.

Zones sensibles - Île-des-Soeurs

Déjà touchée presque toutes les fins de semaine par de fréquentes fermetures d'entrées ou de sorties entre l'île et les autoroutes 15 ou Bonaventure, en raison de travaux d'entretien ou de réparations des infrastructures actuelles, la population de L'Île-des-Soeurs vivra dans le coeur de la tempête pour encore quelques années. Toutefois, d'ici mars 2016, les travaux prévus sur L'Île-des-Soeurs ne devraient pas avoir d'impacts majeurs sur la circulation, les résidants et les autres modes de transport (autobus, vélo). Les seuls impacts, jugés moyens, sont prévus au sud du vieux pont de L'Île-des-Soeurs, dans la zone dite I1.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Travaux: trois ans de sacrifices

    Montréal

    Travaux: trois ans de sacrifices

    «La ville va être écoeurante dans trois ans, dit Denis Coderre. Mais c'est sûr qu'il faut faire des sacrifices entre-temps.» »

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer