• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Montréal 
  • > Pôle logistique de Vaudreuil-Soulanges: la décision n'est pas prise, explique Couillard 

Pôle logistique de Vaudreuil-Soulanges: la décision n'est pas prise, explique Couillard

Le premier ministre Philippe Couillard a affirmé, hier... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Le premier ministre Philippe Couillard a affirmé, hier en conférence de presse, que le gouvernement n'a pas encore choisi l'emplacement ni la « forme finale » que prendra le futur pôle logistique de la région de Vaudreuil-Soulanges, dont la construction pourrait engloutir jusqu'à 500 hectares de terres agricoles dans la petite municipalité de Les Cèdres.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bruno Bisson
La Presse

Le gouvernement du Québec n'a pas encore choisi l'emplacement ni la « forme finale » que prendra le futur pôle logistique de la région de Vaudreuil-Soulanges, dont la construction pourrait engloutir jusqu'à 500 hectares de terres agricoles dans la petite municipalité des Cèdres, à l'ouest de l'île de Montréal.

C'est ce qu'a affirmé hier le premier ministre Philippe Couillard, lors du lancement de la nouvelle Stratégie maritime de son gouvernement qui prévoit des investissements de 400 millions, d'ici cinq ans, dans ces parcs industriels spécialisés, où se côtoient plusieurs entreprises des domaines de la logistique et du transport des marchandises.

La Presse a révélé hier que pour faire place au futur pôle logistique projeté sur son territoire, la municipalité régionale de comté (MRC) de Vaudreuil-Soulanges recommande au gouvernement du Québec de modifier, par décret, le zonage de 500 hectares de terres zonées agricoles. L'équivalent d'un territoire de cinq kilomètres carrés.

En vertu de cette recommandation, une dizaine d'exploitations agricoles situées le long du chemin Saint-Féréol, aux Cèdres, pourraient être amputées d'une partie ou de la totalité de leurs terres. Leurs terres s'ajouteraient à un site déjà existant de 300 hectares, appartenant au Canadien Pacifique, pour former « le plus gros pôle logistique au Québec ».

Le premier ministre n'a pas commenté la recommandation de la MRC. « Mais ce qui est clair, a-t-il affirmé, c'est qu'on va aller dans Vaudreuil-Soulanges. On doit compléter des études avec nos partenaires du milieu, mais on ne laissera pas cette région-là passer à côté d'une formidable opportunité de développement économique et de création d'emplois. »

« On va le faire dans le respect de la communauté, a-t-il ajouté, avec le dialogue qu'il faut maintenir, mais on va le faire. »

M. Couillard a de plus évoqué la possibilité que l'aménagement du futur pôle débute d'abord par le site actuel du CP, « où les terrains sont dézonés et où on peut déjà commencer les activités ».

Le premier ministre a insisté sur le fait que son gouvernement souhaite la création de plusieurs pôles logistiques et non d'un seul, évoquant notamment l'emplacement de Contrecoeur, dans l'est de la Montérégie, où le Port de Montréal possède aussi des terrains prêts à être aménagés, en bordure du fleuve Saint-Laurent.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer