La Ville de Montréal, une «shop informatique de bas niveau», dit le VG

Jacques Bergeron, vérificateur général de la Ville de Montréal... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Jacques Bergeron, vérificateur général de la Ville de Montréal

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Ville de Montréal est une «shop informatique de bas niveau», dit le VG

Alors que l'administration Coderre veut faire de Montréal l'une des grandes villes intelligentes du monde, le vérificateur général sonne l'alerte sur l'état des technologies de l'information. «On est vraiment dans une shop informatique de bas niveau», a déclaré hier Jacques Bergeron, alors qu'il présentait son rapport annuel aux médias.

Selon une étude externe commandée par la Ville et citée par le VG, le «niveau de maturité» de la Ville en matière de technologie de l'information se situe à 1,5 sur une échelle de 1 à 5. Ainsi, l'architecture informatique de la Ville ne serait pas adéquate pour intégrer les nouvelles applications proposées par le Bureau de la ville intelligente.

«L'administration actuelle était donc au courant de ces lacunes, mais elle s'est tout de même lancée dans le projet de ville intelligente, engageant d'importantes sommes dans le projet sans que les lacunes aient été corrigées et sans stratégie globale », a dénoncé hier Marc-André Gadoury, de Projet Montréal.

L'élu responsable du dossier, Harout Chitilian, réplique qu'au cours des dernières années, de nombreux correctifs ont été apportés pour rectifier le tir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer