• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Montréal 
  • > Funérailles du maire Doré: Coderre appelle les policiers à porter l'uniforme intégral 

Funérailles du maire Doré: Coderre appelle les policiers à porter l'uniforme intégral

Des policiers ne portaient pas leur uniforme réglementaire... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

Des policiers ne portaient pas leur uniforme réglementaire lors des funérailles de Jacques Parizeau.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le maire de Montréal Denis Coderre et la ministre de la Sécurité publique Lise Thériault appellent les policiers du SPVM à «entendre raison cette fois» et à porter leur uniforme réglementaire lors des commémorations entourant la mort de l'ex-maire de Montréal Jean Doré la fin de semaine prochaine.

«J'espère qu'il y a des gens qui prennent des notes par rapport à des situations bien précises et que tout le monde du côté des forces policières aura l'uniforme intégral», a dit Denis Coderre lundi soir lors de la séance du conseil municipal. 

La ministre Lise Thériault s'en remet pour le moment au SPVM et au maire Coderre pour convaincre les policiers de retourner à l'uniforme complet. «L'appel est lancé. Souhaitons que le scénario de la semaine dernière lors des funérailles de M. Parizeau ne se reproduise pas», a souligné le porte-parole de la ministre, Jean-Philippe Guay. Le gouvernement Couillard n'exclut toutefois pas de légiférer pour que de telles situations ne se reproduisent plus. «Toutes les options sont sur la table pour la rentrée parlementaire. Une législation fait partie de cette avenue-là», a ajouté le porte-parole.

Le SPVM évaluait la possibilité de faire une demande à la Fraternité des policiers pour que leurs membres portent l'uniforme intégral. «Si cette fois-ci le SPVM nous en fait la demande, nous l'analyserons comme nous l'avons fait pour Jean Béliveau», a indiqué Martin Desrochers, le porte-parole du syndicat. En décembre dernier, tous les policiers du SPVM avaient mis de côté leurs uniformes de protestation à la loi 15 sur les régimes de retraite lors des funérailles de Jean Béliveau. Certains policiers étaient toutefois vêtus de ces uniformes non réglementaires lors des funérailles de Jacques Parizeau et du cardinal Jean-Claude Turcotte.

Les agents de sécurité de l'hôtel de ville de Montréal, où aura lieu la chapelle ardente de Jean Doré, porteront quant à eux leur uniforme officiel lors des cérémonies, a certifié à La Presse André Lepage, le porte-parole du Syndicat des cols bleus de Montréal.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer