Affrontement lors d'une manifestation: rumeurs démenties

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La police de Montréal assure qu'aucun de ses agents n'a été impliqué dans un affrontement physique qui a soulevé bien des questions, hier, sur les ondes de TVA.

Cette version des faits est confirmée par des personnes qui ont directement assisté à la scène.

Avant-hier, une intervention en direct de la journaliste Audrey Gagnon sur les protestations étudiantes au centre-ville de Montréal a été interrompue par un étrange incident: deux hommes ont semblé s'affronter physiquement juste à côté de la journaliste. Des internautes se sont rapidement rendu compte que l'un des protagonistes portait un insigne à la ceinture et ont fait circuler des allégations selon lesquelles il s'agirait d'un policier du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) déguisé en militant anarchiste. Or, il s'agirait plutôt d'un agent de sécurité embauché par TVA pour assurer la sécurité de sa journaliste. Il portait un capuchon de couleur sombre.

«Ce n'est pas un policier, a assuré Ian Lafrenière, patron des communications du SPVM. Ce n'est pas notre uniforme, ce n'est pas non plus notre badge.» Selon deux personnes sur place, l'agent de sécurité serait intervenu après qu'un passant visiblement troublé s'est dangereusement approché de la journaliste qui intervenait à la télévision. «Une troisième personne s'en est mêlée et ça a dégénéré», a ajouté un témoin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer