7905 Querbes: l'actuel locataire furieux

L'ancien locataire, Tejinder Singh.... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'ancien locataire, Tejinder Singh.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Katia Gagnon
La Presse

«Le propriétaire et l'ancien locataire sont tous deux des menteurs!» L'actuel locataire de l'appartement 105 du 7905, avenue Querbes ne mâche pas ses mots pour qualifier le litige judiciaire dans lequel il se trouve impliqué bien malgré lui.

Ben - qui préfère ne pas donner son nom de famille - a hérité de l'appartement fraîchement rénové d'un locataire qui avait été évacué pour insalubrité. Or, la Régie du logement avait ordonné que le propriétaire, Kujtim Canaj, propose son logement à l'ancien locataire, Tejinder Singh, après les rénovations.

C'est à Ben qu'il l'a finalement loué. Beaucoup plus cher.

Poursuite

M. Singh a intenté une poursuite contre son propriétaire pour outrage au tribunal, un événement rarissime dans la jurisprudence québécoise. Et Ben était furieux d'avoir reçu une citation pour se présenter hier à une audience de la Cour supérieure. «Je trouve la situation complètement aberrante.»

Il affirme que l'ancien locataire a bel et bien été contacté par le concierge de l'immeuble avant que le bail ne soit conclu avec lui. «J'étais là, il l'a appelé devant moi, raconte-t-il. J'ai dû attendre trois semaines avant de prendre possession du logement parce qu'on attendait sa réponse!»

M. Singh a toujours affirmé que son propriétaire n'avait jamais pris contact avec lui pour relouer le logement après les travaux. Il habite actuellement dans un autre appartement insalubre avec sa femme et ses deux enfants. À cause des moisissures auxquelles la famille a été exposée, sa femme souffre de problèmes respiratoires chroniques.

Depuis la médiatisation de cette histoire, Ben affirme être «harcelé» par les journalistes et les intervenants sociaux du quartier qui s'occupent du cas de M. Singh et sa famille.

«Même de la part des autres locataires, je ne suis pas bien vu. Les gens me font un beau sourire, mais quand ils voient que j'habite au 105, le sourire s'éteint, raconte-t-il. Chaque fois qu'on parle de cette histoire dans les médias, il y a du vandalisme dans l'immeuble.»

Le propriétaire blâmé

Ben n'est pas tendre non plus avec le propriétaire du 7905, avenue Querbes. Il l'accuse de ne pas avoir respecté son engagement de lui louer le logement au même prix qu'il l'avait loué à Tejinder Singh. De plus, les travaux réalisés dans le logement ont été mal faits, ajoute-t-il.

«Il a mis le meilleur ventilateur qui existe sur le marché dans la salle de bains... mais il l'a mal fait installer. Donc, mal installé, ça ne vaut rien.»

Hier, les deux parties se sont présentées devant la Cour supérieure, qui a entériné l'échéancier des travaux élaboré par les avocats. Le procès de Tejinder Singh contre son ancien propriétaire devrait se dérouler en mai.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer