Mélanie Joly lance officiellement sa campagne

Environ 100 sympathisants étaient réunis samedi matin pour... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Environ 100 sympathisants étaient réunis samedi matin pour écouter le  discours Mélanie Joly, pendant lequel l'avocate de 34 ans a écorché au passage ses principaux rivaux.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La candidate à la mairie de Montréal, Mélanie Joly, a présenté samedi matin dans le sous-sol d'une église du centre-ville son équipe pour l'élection municipale du 3 novembre prochain.

Une foule d'environ 100 sympathisants s'est réunie pour écouter son discours, pendant lequel l'avocate de 34 ans a écorché au passage ses principaux rivaux.

«Depuis 40 ans, les politiciens consultent Marcel Côté pour gérer Montréal. Comment peut-on tenter de nous faire croire que celui-ci s'est renouvelé au point même d'identifier les solutions au gâchis qu'il a lui-même contribué à engendrer», a dit Mme Joly.

Ses propos n'étaient pas plus tendres envers Denis Coderre, qui sous-estime les jeunes, a-t-elle dit.

«Comment faire pire que le chef d'Union Montréal 2.0, c'est-à-dire Denis Coderre. Spécialiste des phrases creuses (...), il présente dans cette course le baume pour répondre aux problèmes et soucis des jeunes de Montréal: le Wi-Fi pour tous», a-t-elle ironisé.

Finalement, Mme Joly a remis en question les projets proposés par Projet Montréal, les considérants irréalistes et trop coûteux.

«Les électeurs connaissent les résultats de l'idéologie de Richard Bergeron, et les dégâts qu'il a apportés au Plateau-Mont-Royal», a-t-elle déclaré.

Cinq engagements électoraux

1) Création d'un système rapide par bus

- Des corridors routiers laissant la place à des lignes d'autobus voyageant à haute vitesse.

2) Favoriser l'accès au logement

- Vendre les terrains excédentaires par la SHDM à des intérêts privés, en établissant un prix plafond pour la mise en marché des logements.

3) Construction: abandonner la règle du plus bas soumissionnaire

- Exiger des entrepreneurs qu'ils garantissent la qualité et la durabilité des nouvelles constructions pour une période de 10 ans.

4) Mettre fin au déclin des rues commerciales

- Permettre aux magasins de certaines artères d'ouvrir les magasins jusqu'à 21 h les week-ends.

5) Politique verte

- Rendre obligatoire que toutes les nouvelles constructions bâties sur le territoire de la Ville de Montréal soient munies d'un toit vert ou d'un toit blanc.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer