Pas d'alliance Duceppe-Applebaum en 2013

Michael Applebaum et Gilles Duceppe.... (Photomontage lapresse.ca)

Agrandir

Michael Applebaum et Gilles Duceppe.

Photomontage lapresse.ca

Partager

Le cabinet du maire Michael Applebaum et Gilles Duceppe nient formellement tout projet d'alliance à l'aube des élections de 2013.

La machine à rumeurs s'est emballée jeudi alors que des informations ont commencé à circuler sur l'embauche par Michael Applebaum d'un nouveau chef de cabinet. Le candidat pressenti serait nul autre que François Leblanc, qui a occupé pendant 13 ans un poste similaire auprès de l'ancien chef bloquiste.

Ce choix a alimenté une rumeur selon laquelle Gilles Duceppe et Michael Applebaum s'apprêtent à former équipe en vue de la course à la mairie de 2013. Le maire intérimaire de Montréal a d'ores et déjà annoncé qu'il ne se portera pas candidat, tandis Gilles Duceppe a pour sa part multiplié les signes d'intérêt pour la mairie dans les dernières semaines.

«Si certains veulent spéculer, qu'ils le fassent, mais il n'a jamais été question d'une alliance», assure toutefois Jonathan Abecassis, attaché de presse du maire Applebaum. Les deux hommes, a-t-il dit, ont un «grand respect» l'un pour l'autre, mais ils n'ont jamais discuté de la possibilité de s'allier.

Même dénégation de Gilles Duceppe. Joint par La Presse, il a qualifié de «complètement farfelue» la rumeur de cette alliance. «J'ai parlé une seule fois dans ma vie à Michael Applebaum, il y a deux semaines, et on aurait un plan pour la mairie, pour la présidence du comité exécutif et on aurait déjà notre chef de cabinet? Ce n'est pas sérieux.»

Les deux hommes se sont rencontrés pour la première fois il y a environ deux semaines. Michael Applebaum a alors demandé à Gilles Duceppe son numéro de téléphone pour s'informer sur certaines personnes que son cabinet souhaitait embaucher. L'ex-chef bloquiste confirme que la candidature de François Leblanc est envisagée, mais il précise que le maire intérimaire ne l'a jamais rappelé à ce sujet.

Quant à lui, Gilles Duceppe assure qu'il n'a pas de plan d'avenir. «Je n'ouvre pas et je ne ferme pas la porte à la mairie», a-t-il simplement déclaré.

L'attaché de presse du maire Applebaum a refusé de confirmer si François Leblanc allait faire son entrée à l'hôtel de ville de Montréal. Il a simplement précisé que le chef de cabinet de M. Applebaum demeure pour l'instant Agop Evereklian, qui avait été choisi par son prédécesseur, Gérald Tremblay.

Une possible alliance entre l'ancien chef souverainiste et le premier maire anglophone de Montréal en 100 ans avait soulevé des doutes chez plusieurs. «Gilles Duceppe est un ami personnel. Je ne crois pas que ça fasse partie de ses plans», avait dit Louise Harel, chef de l'opposition et candidate à la mairie.

-Avec Karim Benessaieh

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer