Terrebonne favorable à la ligne rose

Le maire de Terrebonne, Marc-André Plante.... (Ivanoh Demers, archives La Presse)

Agrandir

Le maire de Terrebonne, Marc-André Plante.

Ivanoh Demers, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La mairesse Valérie Plante a un nouvel allié pour la promotion d'une ligne rose du métro de Montréal, soit le maire de Terrebonne, Marc-André Plante, qui y voit l'occasion de renforcer l'offre de transport collectif sur son propre territoire.

« Il ne faut pas voir la ligne rose comme étant seulement et uniquement une occasion d'accroître le transport collectif sur l'île de Montréal. [...] Pour nous, une station dans le secteur de Montréal-Nord nous permet d'envisager l'idée de planifier un train électrique comme le REM, qui pourrait faire la liaison entre Terrebonne, l'est de Laval et Montréal », a affirmé à La Presse le maire Plante.

Ce dernier rappelle que la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) aura à se prononcer sur l'enjeu de la planification et du développement du transport collectif et de la mobilité dans le grand Montréal au cours des prochaines semaines.

Ainsi, le conseil municipal de Terrebonne a adopté hier soir une résolution concernant les besoins en transport pour la municipalité. Cette position sera présentée à la CMM, mais aussi lors du forum concernant le transport dans la couronne nord, qui se tiendra le 23 avril prochain, ainsi qu'à l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM).

La position de Terrebonne est motivée notamment par deux éléments importants : seulement 5 % de la population de Terrebonne et de celle de Mascouche (MRC Les Moulins) utilise le transport collectif vers Montréal, compte tenu de l'offre jugée « déficiente et en constant rattrapage », et la venue du REM aura un impact négatif sur la région de Lanaudière puisque les voyageurs devront prendre une correspondance à Mont-Royal.

Mais avant toute chose, rappelle Marc-André Plante, la ligne rose devra être évaluée. « Je vois le potentiel très intéressant de la ligne rose pour notre ville, mais en même temps, je suis conscient que peut-être que je ne serai plus en poste le jour où on va l'inaugurer. Si ce n'est pas un projet qui peut se régler dans la prochaine décennie, c'est certainement un projet qui peut se planifier », croit le maire de Terrebonne.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer