«Cri du coeur» d'Équipe Coderre

Harout Chitilian et Anie Samson, d'Équipe Coderre.... (Photo Olivier Pontbriand, La Presse)

Agrandir

Harout Chitilian et Anie Samson, d'Équipe Coderre.

Photo Olivier Pontbriand, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Montréal serait en danger avec l'élection de Valérie Plante, ont affirmé cet après-midi deux poids lourds d'Équipe Coderre venus «tirer la sonnette d'alarme» à 48 heures de l'ouverture des bureaux de scrutin.

«C'est un cri du coeur qu'on lance», a affirmé la mairesse d'arrondissement Anie Samson, une alliée de la première heure de Denis Coderre. Elle a affirmé qu'elle s'était fait très discrète depuis le début de la campagne électorale, mais que la situation l'obligeait à prendre la parole publiquement, avec son collègue Harout Chitilian.

«C'est sérieux une élection. C'est pas juste une fête où on promet des choses pour avoir des votes», a-t-elle continué. «On a été des bons joueurs tout au long de la campagne, mais là deux jours avant [l'élection], on veut rappeler aux gens la réalité [...] il est temps de sonner l'alarme.»

Elle a aussi affirmé que Projet «avait des positions assez extrémistes vers la gauche». «On peut parler de certains appuis dans certains quartiers où Québec solidaire est très présent», a-t-elle ajouté.

Denis Coderre n'avait aucun événement public aujourd'hui, sauf une entrevue éditorale webdiffusée avec le quotidien Le Devoir.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer