Formule E: au moins 20 000 billets gratuits

La première course montréalaise de voitures électriques a... (PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La première course montréalaise de voitures électriques a eu lieu en août dernier en plein coeur de la métropole et a soulevé la colère de nombreux résidants aux alentours du circuit.

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au moins 20 000 des 45 000 spectateurs de la course de Formule E n'ont pas eu à payer pour assister à l'événement.

L'organisateur de l'événement, Montréal c'est électrique, dit qu'un peu plus de la moitié des billets (25 000) ont été vendus ou distribués à des commanditaires.

Talonné depuis des mois sur le nombre de billets vendus lors de la présentation de la première édition de la Formule E cet été à Montréal, le maire sortant Denis Coderre a invité cette semaine les promoteurs à rendre cette information publique. MCE s'est exécutée ce midi en diffusant un communiqué dans lequel l'organisme à but non lucratif précise avoir distribué gratuitement 20 000 billets. Ceux-ci ont été offerts aux résidents du secteur, fournisseurs, ainsi que des «partenaires actuels et potentiels en électrification des transports».

Est-ce à dire que les 25 000 autres billets ont été vendus? Pas exactement. Ceux-ci ont été soit vendus au public, soit offerts à des commanditaires en échange de leur contribution. MCE n'a fourni aucune indication sur le nombre de billets vendus directement au public.

MCE estime que ce bilan est respectable. «Les comparatifs [...] démontrent que les résultats correspondent à la norme pour la première édition d'un événement dont les billets ont été mis en vente à peine six mois avant la tenue de l'événement», dit le communiqué.

Quant à la marge de crédit de 10 millions accordée par la Ville de Montréal, MCE ne fournit aucune information sur son utilisation. L'OBNL souligne avoir jusqu'en mars 2018 pour produire ses états financiers. «À cet effet, aucune autre sortie partielle n'est prévue avant la diffusion du bilan officiel», conclut le communiqué.

Des chiffres «gênants», selon Valérie Plante

«Il était temps, ça fait combien de semaines et de mois qu'on le demande. (...) 20 000 billets c'est énorme c'est la moitié. J'ai énormément de questions je pense que la population veut d'autant plus savoir, si on a donné 20 000 billets, c'est quoi les retombées de tout ça. Est-ce que ça valait la peine de faire cet événement au centre-ville alors que les citoyens se sentaient piégés et que les commerçants ont dit on a perdu de l'argent», a réagi Valérie Plante, quelques minutes après avoir pris connaissance des informations. Elle participait à un événement avec des étudiants de l'Université de Montréal lors de leur dévoilement. 

Elle accuse Denis Coderre de s'être «caché» derrière l'organisme à but non lucratif Montréal c'est électrique pour ne pas dévoiler ces chiffres «gênants».

«(Si je suis élue), ça s'en va au circuit Gilles-Villeneuve. Pas question que ça se reproduise encore dans le centre-ville de Montréal», a-t-elle réitéré.

Aide provinciale

Rappelons qu'après avoir offert cet été une subvention de 500 000 $ à l'événement, Québec avait dû accorder une nouvelle aide financière d'un million en septembre à MCE. Le ministre Martin Coiteux avait affirmé alors précisé que la demande d'aide était de 4 millions. «On a voulu aider le démarrage de cet événement, on verra pour l'avenir», a-t-il expliqué. Celui-ci a estimé cette subvention de 1,5 million justifiée puisque cet événement «peut avoir des retombées importantes, notamment en termes touristiques, pour le Québec».

- Avec la collaboration de David Santerre et d'Hugo Pilon-Larose




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer