Projet de ligne rose: Plante plus prudente sur la première pelletée

Il y a deux semaines, Valérie Plante avait... (Photo Martin Chamberland, archives La Presse)

Agrandir

Il y a deux semaines, Valérie Plante avait détaillé son projet d'aménager une nouvelle ligne de métro entre Lachine et Montréal-Nord, un projet surnommé «ligne rose».

Photo Martin Chamberland, archives La Presse

Le début des travaux pour l'aménagement de la ligne rose risque d'avoir lieu plus tard que ce qui avait été promis si Valérie Plante est élue mairesse. La cheffe de Projet Montréal s'est montrée plus prudente aujourd'hui en affirmant que la première pelletée de terre pourrait avoir lieu au cours d'un deuxième mandat plutôt que d'ici la fin d'un premier.

Il y a deux semaines, Valérie Plante avait détaillé son projet d'aménager une nouvelle ligne de métro entre Lachine et Montréal-Nord, un projet surnommé «ligne rose». Projet Montréal avait alors évoqué une première pelletée de terre d'ici 2021. L'aspirante mairesse se montrée désormais plus prudente, évoquant les délais pour les études techniques et le financement du projet, que son parti évalue à 6 milliards.

«Dans le premier mandat, c'est là où on fait les études techniques, on finit le montage financier, afin que pour la fin du premier mandat ou le début du deuxième, on soit ne train de creuser», a-t-elle dit aujourd'hui.

Valérie Plante a assuré qu'il ne s'agissait pas d'un changement de cap, mais d'offrir un échéancier réaliste. En se commettant publiquement sur la ligne rose, elle dit avoir voulu «proposer une idée forte. Je voulais que les Montréalais me disent oui ou non on en veut et, clairement, les Montréalais adhèrent.»




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer