Jean Fortier veut déménager l'agence mondiale antidopage dans l'ancien Shriners

Depuis le déménagement de l'ancien hôpital privé au... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Depuis le déménagement de l'ancien hôpital privé au campus Glen, le grand immeuble de style villa avantageusement situé sur l'avenue Cedar est vacant, et à vendre.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Maintenant que sa place est assurée à Montréal pour plusieurs années, pourquoi ne pas déménager l'Agence mondiale antidopage (AMA) dans l'ancien hôpital Shriners, sur le mont Royal ? C'est ce que suggère le candidat à la mairie de Montréal Jean Fortier.

L'ancien hôpital privé a déménagé au campus Glen, sur le site du Centre universitaire de santé McGill. Depuis, le grand immeuble de style villa avantageusement situé sur l'avenue Cedar est vacant, et à vendre. 

En juillet, La Presse rapportait qu'un acheteur était intéressé et que la vente, assurée par la firme CBRE, était imminente. Mais la pancarte à vendre est toujours bien plantée devant le bâtiment. 

« Le problème, c'est que peu importe qui fera une offre, elle sera conditionnelle à un changement de zonage. En ce moment, c'est zoné institutionnel. Ça ne peut-être presque rien d'autre qu'un hôpital. Et comme on est en plein dans le parc du Mont-Royal, tout changement de zonage, avec les Amis de la montagne qui veilleront, sera presque impossible », note l'ancien président du comité exécutif de Montréal, du temps de l'administration de Pierre Bourque. 

« Ça ne peut pratiquement que demeurer un hôpital. Mais le ministère de la Santé n'y fera jamais rien, juste la mise aux normes sera trop coûteuse. Ça ne pourra être un hôtel, des condos, ou toute autre vocation à usage intensif », croit-il. 

Il voit en ce bâtiment qui domine la ville, dans un secteur où se trouvent plusieurs consulats, un site parfait, rappelant le siège du Comité international olympique, aménagé dans le château de Vidy sur les hauteurs de Lausanne en Suisse. En ce moment, l'AMA et ses 85 employés, dont la place à Montréal vient tout juste d'être assurée jusqu'en 2031, loge dans la tour de la Bourse. 

Il croit que la Ville doit faire un petit effort pour aider à la renaissance de ce bâtiment, par un changement de zonage ou une contribution financière. 

Il dit en avoir parlé à l'avocat montréalais Dick Pound, membre du CIO et ancien président de l'AMA, qui a bien aimé l'idée, jure-t-il.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer