Denis Coderre ravi par le remaniement

Denis Coderre... (Photo Sarah Mongeau-Birkett, archives La Presse)

Agrandir

Denis Coderre

Photo Sarah Mongeau-Birkett, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Denis Coderre se dit ravi par le remaniement ministériel de Philippe Couillard, estimant que Montréal gagne sur toute la ligne, car des liens forts existent entre son administration et les équipes des différents ministres clés en place. Il salue aussi l'équilibre entre la représentativité des femmes, des jeunes, et des régions.

«Martin Coiteux, avec toute la question des affaires municipales et de la sécurité publique, c'est une bonne chose parce que vous savez qu'après le 5 novembre on est dans la transition vers le statut de métropole (...) et je suis très heureux que M. Coiteux puisse demeurer à ce poste, il a fait un excellent travail et il méritait d'y rester», analyse Denis Coderre.

Il a aussi salué la nomination de Marie Montpetit, une pianiste, à la Culture, d'Isabelle Melançon, et le passage à l'Immigration de David Heurtel.

«David on est très proches, un peu limitrophes, lui dans le secteur Saint-Michel et moi à Montréal-Nord, on fait beaucoup d'évènements ensemble en environnement, c'est une excellente nouvelle», a poursuivi le maire sortant, qui a même eu un mot pour la perdante du jour, Rita de Santis.  

«Mme de Santis que je connais, c'est toujours regrettable. On va avoir une pensée pour elle.»

Il a aussi dit avoir une pensée, pour de toutes autres raisons, pour un autre député qui a bougé dans ce remaniement.

«Vous me permettrez d'avoir une bonne pensée pour mon ami Robert Poëti, figure d'intégrité par excellence. Ça fait que vous comprendrez pourquoi il ne fait pas de municipal», a blagué le maire.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer