Délivrance des permis en ligne, propose Valérie Plante

Valérie Plante, chef de Projet Montréal.... (PHOTO SIMON GIROUX, ARchives LA PRESSE)

Agrandir

Valérie Plante, chef de Projet Montréal.

PHOTO SIMON GIROUX, ARchives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le virage numérique entrepris par la Ville de Montréal est trop lent, déplore la candidate à la mairie Valérie Plante, qui estime que les Montréalais devraient pouvoir demander des permis en ligne pour éviter d'inutiles visites dans les bureaux de la métropole.

La Ville de Montréal a entrepris en 2014 un virage numérique dans l'offre de ses services, mais l'administration Coderre n'a pas livré la marchandise, selon Valérie Plante. «On est à quatre ans d'un premier mandat et on parle encore de stratégie, pas de bilan. C'est le cas pour la ville intelligente, comme c'est le cas pour les pistes cyclables et pour l'habitation.»

L'aspirante mairesse a indiqué ce matin qu'elle comptait accélérer ce virage numérique pour permettre aux citoyens et commerçants de demander certains permis simples en ligne, sans avoir à se présenter dans les bureaux d'Accès Montréal. Ou une seule fois.

«Si on peut rentrer les informations, remplir le formulaire, ajouter les documents requis et ensuite aller pour une fois au bureau pour recevoir l'étampe disant que tout est en règle, ce serait déjà mieux», a indiqué Valérie Plante.

«Si on est appelé à se déplacer deux heures pour obtenir un permis mineur, c'est complètement inefficace. On veut garder nos commerçants dans leurs commerces», a plaidé Pierre Lessard-Blais, candidat pour Projet Montréal à la mairie de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Ce commerçant dit être exaspéré d'avoir à se présenter chaque année dans les bureaux de la Ville pour obtenir son permis de terrasse, terrasse qui ne change pas d'année en année. «Pour une terrasse, renouveler la paperasse annuellement, ce n'est pas optimal», poursuit M. Lessard-Blais.

Valérie Plante ajoute que les délais dans le traitement des demandes ont allongé en raison des compressions dans le personnel de la Ville. «On a énormément coupé dans les ressources humaines. Il y a beaucoup moins de gens qui travaillent aux bureaux d'Accès Montréal, donc le temps d'attente est plus important», a-t-elle dit.

Équipe Coderre a vivement réagi en disant que Projet Montréal n'avait pas de leçon à donner en matière de bureaucratie. «Au lieu de donner des leçons, les administrations du Plateau et de Rosemont devraient elles-mêmes réduire la paperasse», a lancé Harout Chitilian, candidat à la mairie d'Ahuntsic-Cartierville.

Ce dernier a aussi accusé Projet Montréal de «recycler» une annonce de la Ville, qui a dévoilé la semaine dernière une nouvelle plateforme pour offrir des services en lignes, plateforme qui permettra d'ici quelques mois d'obtenir des permis en ligne.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer