Congestion sur l'A30: mesures d'atténuation immédiates réclamées

Depuis son parachèvement jusque dans la région de... (Photo Bernard Brault, Archives La Presse)

Agrandir

Depuis son parachèvement jusque dans la région de Vaudreuil-Soulanges, en 2012, l'état de la circulation s'est dégradé sur l'A30, au point de provoquer des embouteillages devenus chroniques entre l'autoroute 20, à Boucherville, et l'autoroute 10, à Brossard.

Photo Bernard Brault, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bruno Bisson
La Presse

Le milieu des affaires et des élus de la Rive-Sud réclame des mesures immédiates pour réduire la congestion de l'autoroute 30, entre Boucherville et Brossard, en attendant son élargissement à trois voies par direction, projet inscrit au plan d'infrastructures du Québec par le gouvernement libéral au printemps dernier.

Dans une lettre ouverte publiée aujourd'hui dans la section « Débats » de La Presse, la présidente de la Chambre de commerce et d'industrie de la Rive-Sud, Catherine Brault, estime que « la mise à l'étude du projet d'optimisation de l'A30 » n'est pas suffisante à court terme pour que cette autoroute remplisse sa fonction de « pierre angulaire de la porte continentale » du commerce et de la mobilité des personnes.

Avec ses cosignataires du Conseil du patronat, de l'industrie du camionnage et de plusieurs autres regroupements de gens d'affaires, elle demande à Québec d'adopter des « mesures de mitigation immédiates » pour rétablir la fluidité de ce tronçon d'autoroute à deux voies par direction, où circulent quotidiennement plus de 87 000 véhicules, dont une proportion grandissante de camions.

« L'autoroute 30, écrit Mme Brault, est un atout majeur pour les entreprises désirant s'établir en Amérique du Nord. Bien plus qu'une voie de contournement de l'île de Montréal, elle supporte une large proportion du transit en provenance ou à destination des États-Unis, de l'Ontario, des Maritimes, des régions du Québec ou de la grande Rive-Sud », en raison de ses interconnexions avec d'autres axes routiers majeurs et de sa proximité avec les réseaux ferroviaires du CN, du CP et de CSX.

« Alourdissement de la congestion »

Depuis son parachèvement jusque dans la région de Vaudreuil-Soulanges, en 2012, l'état de la circulation s'est dégradé sur l'A30, au point de provoquer des embouteillages devenus chroniques entre l'autoroute 20, à Boucherville, et l'autoroute 10, à Brossard.

Or, les travaux de réfection majeurs prévus par Québec au tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine, à compter de 2020 ou 2021, et la mise en service du futur Réseau électrique métropolitain (REM) de la Caisse de dépôt et placement du Québec, dont la gare terminale sera située à l'intersection de l'A30 et de l'A10, « viendront alourdir cette congestion », et ce, dans un avenir rapproché.

L'élargissement de l'autoroute 30 à trois voies par direction, qui est actuellement à l'étude, ne devrait pas se réaliser avant de nombreuses années et ne pourra donc contribuer à réduire la congestion attendue avec la mise en chantier du tunnel et la mise en service du REM. C'est pourquoi les signataires réclament des mesures immédiates « pour assurer la performance de ce moteur économique qu'est l'A30 ».




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer