Contrat publics: Montréal ouvre les vannes

Après une année 2013 maigre en travaux à la Ville de Montréal, l'administration... (Photo Andre Pichette, Archives La Presse)

Agrandir

Photo Andre Pichette, Archives La Presse

Après une année 2013 maigre en travaux à la Ville de Montréal, l'administration Coderre ouvre les vannes. La métropole a accordé des contrats de construction d'une valeur de 396 millions depuis le début de l'année, soit 10 fois plus qu'à la même période l'an dernier, révèle une compilation de La Presse.

L'introduction de la Loi sur l'intégrité, à la fin de 2012, avait considérablement ralenti le rythme des chantiers à Montréal, puisque les entreprises devaient attendre plusieurs mois avant de recevoir l'autorisation de décrocher des contrats. De janvier à avril 2013, la métropole a attribué pour 36 millions de contrats de construction seulement. Et encore, aucun de ces contrats ne visait des travaux pour refaire des conduites d'eau, des égouts et des chaussées - un secteur lourdement éclaboussé par les révélations de la commission Charbonneau sur la collusion à Montréal.

Les quatre premiers mois de l'année marquent généralement le début de la « saison des contrats », alors que la Ville accorde les contrats en vue des chantiers qui se dérouleront durant les mois chauds de l'année.

La nouvelle administration Coderre dit mettre les bouchées doubles en 2014 pour rattraper le retard pris l'an dernier. Plus des deux tiers des contrats attribués depuis le début de l'année touchent d'ailleurs des travaux pour refaire des conduites d'eau, des égouts et des chaussées.

contrats accordés de janvier à avril

396
Millions
2014
36,3
Millions
2013
71,4
Millions
2012

La moitié à deux entreprises

La compilation de La Presse démontre que deux firmes ont raflé à elles seules la moitié de la valeur de ces contrats. Les Entreprises Michaudville et le Groupe Hexagone ressortent en effet comme les grands gagnants du jeu des appels d'offres mené cet hiver.

Michaudville a récolté à elle seule 100 millions, soit 37 % des contrats de conduites d'eau, d'égouts et de chaussées. La Presse a révélé récemment que cette entreprise a récupéré une partie de l'expertise de Construction Garnier, qui était un important acteur à Montréal de 2006 à 2009. Cette dernière est aujourd'hui inactive à Montréal depuis le témoignage de son président à la commission Charbonneau. Joe Borsellino a reconnu sa participation au trucage des appels d'offres de la métropole.

Fondée en 1987 à Mont-Saint-Hilaire, Michaudville ne participait pas aux appels d'offres en construction de la Ville de Montréal. C'est à partir de 2013 que l'entreprise s'y est intéressée. En 2014 seulement, elle a participé à une vingtaine d'appels d'offres.

Le Groupe Hexagone, qui a racheté la majeure partie des actifs de l'entrepreneur Tony Accurso, a aussi réussi à obtenir une importante partie des contrats. Après avoir longtemps attendu son autorisation de l'Autorité des marchés financiers, l'entreprise a finalement obtenu le feu vert en janvier. Depuis, elle a participé à 28 appels d'offres, ce qui en fait de loin l'entreprise la plus active auprès de la Ville de Montréal. Du lot, elle a décroché 8 contrats, d'une valeur de 34 millions.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer