Exclusif

Contrats publics: fructueuse séance de repêchage

Giuseppe Borsellino... (Image vidéo)

Agrandir

Giuseppe Borsellino

Image vidéo

Marqué par de nombreux scandales de collusion et de corruption, le marché des contrats publics de la Ville de Montréal s'est ouvert à de nouveaux acteurs de l'industrie de la construction. Dans certains cas, il s'agit d'entreprises existantes qui ont récupéré l'expertise de concurrentes visées par la commission Charbonneau, a constaté La Presse.

Ainsi, les Entreprises Michaudville de Saint-Hilaire ont récemment embauché trois dirigeants de Garnier Construction, une société qui a été bannie des contrats montréalais pour une période de cinq ans. L'ex-PDG de Garnier, Giuseppe (Joe) Borsellino, a reconnu, l'année dernière, devant la commission Charbonneau, avoir participé au partage de contrats. Il avait même témoigné à l'effet qu'à Montréal, «everything is truqué».

Parmi les hommes de confiance de M. Borsellino, on retrouvait notamment Joey Pileggi et Robert Fortin. M. Pileggi était l'associé de M. Borsellino et le responsable des travaux d'égouts et d'aqueducs. Quant à M. Fortin, il avait un rôle de gestion. M. Fortin est connu du grand public pour avoir été directeur général de l'arrondissement de Saint-Laurent. Il a été congédié en 2005 après avoir été reconnu coupable de deux chefs d'abus de confiance.

Employés de Michaudville

MM. Pileggi et Fortin ainsi que la conjointe de ce dernier sont aujourd'hui employés des Entreprises Michaudville. Joint la semaine dernière alors qu'il était en vacances, le PDG Robert Phaneuf s'est dit satisfait de leur apport au développement de sa société. «Joey, que j'ai connu à l'AQEEA [Association des entrepreneurs en égouts aqueducs, qui s'appelle aujourd'hui Association québécoise des entrepreneurs en infrastructure] s'occupe des soumissions pour le bureau de Montréal. C'est l'adjoint du directeur général. Robert, lui, s'occupe de la paperasse. Il a toujours été bon là-dedans et puis, il y a la femme de Robert, Cécile, qui est adjointe aux projets de Montréal», a précisé M. Phaneuf.

Nouvel élan

Ce dernier se dit heureux du nouvel élan de son entreprise créée en 1973. Michaudville a pris de l'expansion et a agrandi son bureau de Montréal, a indiqué M. Phaneuf, qui se félicite que son entreprise a été l'une des premières à obtenir la certification de l'Autorité des marchés financiers lui permettant de brasser des affaires avec le gouvernement et les municipalités.

Depuis 1987, Michaudville effectuait des travaux de déneigement à Montréal, mais la majorité de ses activités commerciales se déroulait sur la Rive-Sud. Mais les choses ont changé. Depuis l'automne dernier, Michaudville a décroché trois contrats de la Ville de Montréal. Le dernier en lice concerne la construction d'une conduite d'eau en tunnel au réservoir Rosemont. Il s'agit d'un contrat de 72,7 millions.

«Il y avait une occasion à ne pas manquer, surtout que les travaux d'assainissement des eaux usées, on en a fait pas mal le tour sur la Rive-Sud. Les infrastructures sont bonnes pour 40 ans. À Montréal, tout est à refaire», a affirmé Robert Phaneuf, qui dit être débordé de demandes d'emploi depuis le dernier contrat avec Montréal.

La Presse a joint également Joe Borsellino, qui ne souhaitait pas commenter le transfert des forces vives de Garnier vers Michaudville. «J'ai plus rien à voir avec tout ça», s'est borné à dire M. Borsellino. Ce dernier n'est plus PDG, depuis décembre dernier, de Construction Garnier, Location Garnier et Gestion Argus. Cette décision devait permettre à l'entreprise de poursuivre ses activités dans le contexte de l'application de la Loi 1 sur l'intégrité en matière de contrats publics.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer