• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Fort McMurray: l'état d'urgence déclaré sur l'ensemble de l'Alberta 

Fort McMurray: l'état d'urgence déclaré sur l'ensemble de l'Alberta

  • La seule autoroute en direction sud en partance de la ville était jonchée de voitures immobilisées sur l'accotement et dans les fossés. Des policiers y transportaient des bidons d'essence pour aider les automobilistes en panne. (PHOTO BRIAN LANGTON, PC)

    Plein écran

    La seule autoroute en direction sud en partance de la ville était jonchée de voitures immobilisées sur l'accotement et dans les fossés. Des policiers y transportaient des bidons d'essence pour aider les automobilistes en panne.

    PHOTO BRIAN LANGTON, PC

  • 1 / 12
  • Les flammes qui ont envahi Fort McMurray mardi après-midi ont forcé l'évacuation de 80 000 habitants. (PHOTO JASON FRANSON, PC)

    Plein écran

    Les flammes qui ont envahi Fort McMurray mardi après-midi ont forcé l'évacuation de 80 000 habitants.

    PHOTO JASON FRANSON, PC

  • 2 / 12
  • Le chef des pompiers, Darby Allen, a demandé l'aide de l'armée et des renforts militaires sont attendus d'ici quelques jours. (PHOTO TERRY REITH, PC)

    Plein écran

    Le chef des pompiers, Darby Allen, a demandé l'aide de l'armée et des renforts militaires sont attendus d'ici quelques jours.

    PHOTO TERRY REITH, PC

  • 3 / 12
  • Des évacués font la queue pour s'enregistrer dans un centre d'aide d'urgence à Anzac. (PHOTO MIKE ALLEN, PC)

    Plein écran

    Des évacués font la queue pour s'enregistrer dans un centre d'aide d'urgence à Anzac.

    PHOTO MIKE ALLEN, PC

  • 4 / 12
  • Sur cette photo provenant d'une station de radio locale, la fumée assombrit le ciel alors que des centaines de voiture font la file à Fort McMurray, où la moitié de la ville fait l'objet d'une ordonnance d'évacuation. (PC)

    Plein écran

    Sur cette photo provenant d'une station de radio locale, la fumée assombrit le ciel alors que des centaines de voiture font la file à Fort McMurray, où la moitié de la ville fait l'objet d'une ordonnance d'évacuation.

    PC

  • 5 / 12
  • Les équipes d'incendie semblaient avoir fait des progrès pour maîtriser l'incendie, qui a pris naissance la fin de semaine dernière, mais les perspectives se sont assombries rapidement, mardi. (PHOTO KITTY COCHRANE, PC)

    Plein écran

    Les équipes d'incendie semblaient avoir fait des progrès pour maîtriser l'incendie, qui a pris naissance la fin de semaine dernière, mais les perspectives se sont assombries rapidement, mardi.

    PHOTO KITTY COCHRANE, PC

  • 6 / 12
  • Un résidant qui a fui Fort McMurray dort dans sa voiture une fois arrivé à Anzac, assez loin des flammes pour le moment. (PHOTO TOPHER SEGUIN, REUTERS)

    Plein écran

    Un résidant qui a fui Fort McMurray dort dans sa voiture une fois arrivé à Anzac, assez loin des flammes pour le moment.

    PHOTO TOPHER SEGUIN, REUTERS

  • 7 / 12
  • Une famille a utilisé son bateau comme lieu de refuge qu'elle a eu le temps d'apporter dans sa fuite. (JASON FRANSON, PC)

    Plein écran

    Une famille a utilisé son bateau comme lieu de refuge qu'elle a eu le temps d'apporter dans sa fuite.

    JASON FRANSON, PC

  • 8 / 12
  •  (Kitty Cochrane, PC)

    Plein écran

    Kitty Cochrane, PC

  • 9 / 12
  •  (Holly Ayearst, PC)

    Plein écran

    Holly Ayearst, PC

  • 10 / 12
  • Un endroit pour accueillir les gens qui fuient est aménagé à Conklin. (Topher Seguin, Reuters)

    Plein écran

    Un endroit pour accueillir les gens qui fuient est aménagé à Conklin.

    Topher Seguin, Reuters

  • 11 / 12
  • Plusieurs personnes ont fait des pannes sèches sur la route en fuyant. (Topher Seguin, Reuters)

    Plein écran

    Plusieurs personnes ont fait des pannes sèches sur la route en fuyant.

    Topher Seguin, Reuters

  • 12 / 12

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le gouvernement albertain a décrété l'état d'urgence, mercredi, en raison de l'immense incendie de forêt qui a déjà ravagé 1600 bâtiments à Fort McMurray, dans le nord de l'Alberta, et forcé les 80 000 résidants à fuir les lieux.

La ministre des Affaires municipales, Danielle Larivee, a expliqué que l'état d'urgence permettrait à l'Alberta de réclamer des ressources additionnelles provenant de l'extérieur de la province, de même que d'enrôler des gens et de détruire des structures si nécessaire.

Le brasier brûle dans des secteurs résidentiels et les équipes d'incendie ont du mal à combattre les flammes dans ces conditions précaires, selon la ministre.

Scott Long, de l'Agence de gestion des urgences de l'Alberta, a indiqué que l'incendie était maintenu hors du centre-ville grâce aux efforts «herculéens» des pompiers.

Un accident mortel sur une voie rapide secondaire qui était utilisée par les résidants évacués a fait deux morts, mercredi. Mis à part cet événement, on ne signalait aucun blessé ou aucun mort.

La première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, a publié des photos aériennes de l'incendie sur Twitter. «La vue du ciel est déchirante», a-t-elle écrit.

«Nous avons vu des secteurs où l'ampleur de la fumée était terrible», a dit plus tard la première ministre, alors qu'elle se trouvait dans un refuge pour des gens ayant quitté leur domicile, à Anzac. «Nous étions très haut en hélicoptère et les panaches de fumée allaient au-dessus de nous.»

Mme Notley a affirmé que l'état d'urgence assurerait aussi que le gouvernement fédéral paie une partie des coûts reliés aux incendies de forêt.

La première ministre avait affirmé en matinée qu'elle avait déjà amorcé des discussions avec le gouvernement fédéral en vue de la reconstruction de la ville.

«Il y a une possibilité de perdre une bonne partie de la ville», a soutenu M. Long.

Par ailleurs, le gouvernement albertain a aussi annoncé dans un communiqué qu'il égalerait les dons versés à la Croix-Rouge pour aider les citoyens de Fort McMurray. Il a déjà offert deux millions de dollars à l'organisme pour «lancer les opérations».

«La chose la plus efficace à faire pour les gens est de faire des dons à la Croix-Rouge, sachant que notre gouvernement égalera ces fonds», a déclaré la première ministre Notley dans le communiqué.

L'incendie n'était toujours pas contrôlé, mercredi, alors qu'il encerclait la ville, qui est située à 435 kilomètres au nord-ouest d'Edmonton.

Robin Smith, de la Municipalité régionale de Wood Buffalo, qui inclut la ville, a affirmé que tous les résidants de Fort McMurray semblaient avoir quitté les lieux.

«Nous avons des patrouilleurs de la GRC qui font régulièrement le tour des quartiers pour s'assurer qu'il n'y a personne en détresse», a dit M. Smith.

Mercredi soir, la municipalité rurale de Wood Buffalo a écrit sur Twitter que les efforts des pompiers avaient permis de sauver l'usine de traitement des eaux du secteur.

Quinze résidants piégés par l'incendie ont été secourus par les airs, a par ailleurs indiqué M. Long.

À la mi-journée, mercredi, les autorités ont dû abandonner leur centre de commande, qui était établi près de l'aéroport, parce que les flammes menaçaient l'endroit.

Mardi après-midi, l'incendie s'est propagé dans le sud-ouest de la ville, détruisant sur son passage des résidences, des véhicules, des stations d'essence, ainsi qu'un motel. Les quartiers de Beacon Hill et de Waterways ont été lourdement endommagés.

Selon Mme Notley, environ 10 000 résidants de Fort McMurray se sont dirigés vers les campements pétroliers du nord; Robin Smith, de la MRC, parle plutôt de 20 000. Plusieurs dizaines de milliers ont plutôt opté pour la route du sud, vers Anzac, Lac La Biche et Edmonton - voire la lointaine Calgary.

La seule autoroute en direction sud en partance de la ville était d'ailleurs remplie de véhicules immobilisés sur l'accotement et dans les fossés, mercredi. Des policiers y amenaient des bidons d'essence pour dépanner les automobilistes en panne sèche.

Quelque 255 pompiers, 12 hélicoptères et 17 avions-citernes étaient à pied d'oeuvre pour combattre les flammes. L'armée a pour sa part fourni des hélicoptères de secours.

La météo n'est pas du côté des pompiers cette semaine: le temps chaud et sec a persisté dans la région mercredi, avec des vents changeants. Un front froid devrait suivre plus tard cette semaine mais il amènera un autre grand ennemi des pompiers: la foudre.

Le temps chaud et sec a transformé la forêt boréale en véritable poudrière. Le degré de danger des incendies de forêt pour les zones boisées de l'Alberta et de la Saskatchewan voisine va de «élevé» à «extrême».

Le gouvernement albertain a interdit tous les feux en plein air - sauf dans les zones réservées des campings - en raison de la menace. Environ 30 incendies brûlaient dans la province. Fort McMurray est la capitale des sables bitumineux de l'Alberta. Elle compte une population de 61 000 habitants, selon le recensement de 2011.

Les autorités surveillaient attentivement la situation en Saskatchewan, où une douzaine d'incendies étaient actifs dans des régions éloignées. L'année dernière, les incendies de forêt en Saskatchewan avaient forcé l'évacuation de 13 000 résidants et ravagé 17 000 kilomètres carrés de forêt.

Le drame de Fort McMurray a fait les manchettes de plusieurs médias étrangers, qui ont présenté les images spectaculaires de l'incendie.

Du Royaume-Uni, la reine Elizabeth II a déclaré par voie de communiqué qu'elle et son époux, le prince Philip, étaient «sous le choc et attristés» par la nouvelle.

Justin Trudeau promet le «soutien total du gouvernement»

Le premier ministre Justin Trudeau, après avoir offert, mercredi matin, toute l'aide nécessaire aux Albertains, a été avare de détails quant aux gestes concrets qu'Ottawa pose. Il a parlé d'une situation «active et en évolution» pour expliquer sa retenue.

«Nous avons alerté les Forces armées canadiennes qui sont en train de regarder la mobilisation de différents effectifs aériens pour pouvoir être là si le besoin se concrétise en Alberta», a dit M. Trudeau lors d'une conférence de presse, en début d'après-midi, mercredi.

Il a réitéré sa promesse aux habitants de Fort McMurray: Ottawa sera là, a-t-il dit, «maintenant et lorsque viendra le temps de reconstruire».

Mercredi matin, les élus du gouvernement étaient réunis en caucus. Dans un discours auquel la presse était invitée, le premier ministre Trudeau avait confié avoir reçu des appels des provinces d'un bout à l'autre du pays, qui voulaient offrir leur aide aux citoyens albertains pendant ce moment difficile.

Pendant ce temps, la leader du Parti vert, Elizabeth May, lie les feux de forêt en Alberta aux changements climatiques.

«C'est une terrible tragédie en ce moment. Et je pense que notre accent est toujours sur le moment présent, qui consiste à penser aux pompiers, aux premiers répondants, à ceux qui perdent leur maison. C'est un désastre. Mais c'est un désastre qui est très lié à la crise mondiale du climat», a soumis Mme May au cours d'une conférence de presse, mercredi matin.

Le premier ministre Trudeau a refusé de suivre Mme May dans ce raisonnement.

«Avec les changements climatiques, il va y avoir des événements extrêmes. (...) Mais tirer un lien direct entre n'importe quel feu ou inondation et les changements climatiques est un pas plus loin que ce qui est utile, qui ne sert pas nécessairement les conversations que nous devons avoir», a déclaré M. Trudeau.

Le chef néo-démocrate Thomas Mulcair n'a pas, non plus, repris l'hypothèse de Mme May.

«Aujourd'hui, la seule chose dont il faut parler, c'est sauver les vies des personnes qui habitent à Fort McMurray. Ce n'est certainement pas le moment de commencer à attribuer un blâme», a-t-il lâché à sa sortie de la réunion de caucus hebdomadaire.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer
  • Alberta: Fort McMurray brûle
    La seule autoroute en direction sud en partance de la ville était jonchée de voitures immobilisées sur l'accotement et dans les fossés. Des policiers y transportaient des bidons d'essence pour aider les automobilistes en panne. (PHOTO BRIAN LANGTON, PC)

    PHOTO BRIAN LANGTON, PC

    La seule autoroute en direction sud en partance de la ville était jonchée de voitures immobilisées sur l'accotement et dans les fossés. Des policiers y transportaient des bidons d'essence pour aider les automobilistes en panne.

  • Alberta: Fort McMurray brûle
    Les flammes qui ont envahi Fort McMurray mardi après-midi ont forcé l'évacuation de 80 000 habitants. (PHOTO JASON FRANSON, PC)

    PHOTO JASON FRANSON, PC

    Les flammes qui ont envahi Fort McMurray mardi après-midi ont forcé l'évacuation de 80 000 habitants.

  • Alberta: Fort McMurray brûle
    Le chef des pompiers, Darby Allen, a demandé l'aide de l'armée et des renforts militaires sont attendus d'ici quelques jours. (PHOTO TERRY REITH, PC)

    PHOTO TERRY REITH, PC

    Le chef des pompiers, Darby Allen, a demandé l'aide de l'armée et des renforts militaires sont attendus d'ici quelques jours.

  • Alberta: Fort McMurray brûle
    Des évacués font la queue pour s'enregistrer dans un centre d'aide d'urgence à Anzac. (PHOTO MIKE ALLEN, PC)

    PHOTO MIKE ALLEN, PC

    Des évacués font la queue pour s'enregistrer dans un centre d'aide d'urgence à Anzac.

  • Alberta: Fort McMurray brûle
    Sur cette photo provenant d'une station de radio locale, la fumée assombrit le ciel alors que des centaines de voiture font la file à Fort McMurray, où la moitié de la ville fait l'objet d'une ordonnance d'évacuation. (PC)

    PC

    Sur cette photo provenant d'une station de radio locale, la fumée assombrit le ciel alors que des centaines de voiture font la file à Fort McMurray, où la moitié de la ville fait l'objet d'une ordonnance d'évacuation.

  • Alberta: Fort McMurray brûle
    Les équipes d'incendie semblaient avoir fait des progrès pour maîtriser l'incendie, qui a pris naissance la fin de semaine dernière, mais les perspectives se sont assombries rapidement, mardi. (PHOTO KITTY COCHRANE, PC)

    PHOTO KITTY COCHRANE, PC

    Les équipes d'incendie semblaient avoir fait des progrès pour maîtriser l'incendie, qui a pris naissance la fin de semaine dernière, mais les perspectives se sont assombries rapidement, mardi.

  • Alberta: Fort McMurray brûle
    Un résidant qui a fui Fort McMurray dort dans sa voiture une fois arrivé à Anzac, assez loin des flammes pour le moment. (PHOTO TOPHER SEGUIN, REUTERS)

    PHOTO TOPHER SEGUIN, REUTERS

    Un résidant qui a fui Fort McMurray dort dans sa voiture une fois arrivé à Anzac, assez loin des flammes pour le moment.

  • Alberta: Fort McMurray brûle
    Une famille a utilisé son bateau comme lieu de refuge qu'elle a eu le temps d'apporter dans sa fuite. (JASON FRANSON, PC)

    JASON FRANSON, PC

    Une famille a utilisé son bateau comme lieu de refuge qu'elle a eu le temps d'apporter dans sa fuite.

  • Alberta: Fort McMurray brûle
     (Kitty Cochrane, PC)

    Kitty Cochrane, PC

  • Alberta: Fort McMurray brûle
     (Holly Ayearst, PC)

    Holly Ayearst, PC

  • Alberta: Fort McMurray brûle
    Un endroit pour accueillir les gens qui fuient est aménagé à Conklin. (Topher Seguin, Reuters)

    Topher Seguin, Reuters

    Un endroit pour accueillir les gens qui fuient est aménagé à Conklin.

  • Alberta: Fort McMurray brûle
    Plusieurs personnes ont fait des pannes sèches sur la route en fuyant. (Topher Seguin, Reuters)

    Topher Seguin, Reuters

    Plusieurs personnes ont fait des pannes sèches sur la route en fuyant.