Source ID:d780e242-4c75-494d-91b2-467659cb9a6c; App Source:alfamedia

Un cadeau pour remercier son prof

C'est bientôt la fin des classes et de nombreux parents se demandent ce qu'ils... (Photo Robert Skinner, archives La Presse)

Agrandir

Photo Robert Skinner, archives La Presse

Nadielle Kutlu

Collaboration spéciale

La Presse

C'est bientôt la fin des classes et de nombreux parents se demandent ce qu'ils pourraient bien offrir aux enseignants de leurs enfants afin de les remercier de leur précieux travail tout au long de l'année. La Presse s'est entretenue avec trois enseignantes, aussi mères de jeunes enfants, qui nous ont parlé des cadeaux qu'elles ont trouvés pratiques, touchants, inoubliables. Et d'autres qu'il n'est pas nécessaire d'offrir.

« Des fleurs, des plantes, j'aime toujours en recevoir,... (Photo Thinkstock) - image 1.0

Agrandir

« Des fleurs, des plantes, j'aime toujours en recevoir, même si ça ne dure pas », indique Catherine Ponton, enseignante au primaire.

Photo Thinkstock

Un chèque-cadeau de groupe est une bonne idée,... (Photo Edouard Plante-Fréchette, Archives La Presse) - image 1.1

Agrandir

Un chèque-cadeau de groupe est une bonne idée, à la fois pratique pour les parents et les profs.

Photo Edouard Plante-Fréchette, Archives La Presse

Une simple carte

« Je ne pense pas que c'est important d'offrir un cadeau, mais je pense que c'est important d'offrir une carte ou d'envoyer un courriel. On travaille tellement fort avec chaque enfant, on les aime vraiment. La fin de l'année est difficile pour nous, c'est difficile de dire au revoir aux enfants. On les a aimés comme les nôtres. Et recevoir un petit mot qui dit juste "merci et au revoir" dans une carte ou un courriel, c'est comme si ça bouclait la boucle », explique Lauren*, enseignante à la maternelle dans une école privée, à Montréal.

Maria Zaknoun, enseignante au primaire dans une école publique à Montréal, a une autre opinion : « Ça me met vraiment mal à l'aise de recevoir des cadeaux d'élèves, car je travaille dans un milieu très défavorisé. Mais les cadeaux qui m'ont fait le plus plaisir sont des cartes de parents qui m'écrivaient des messages qui provenaient visiblement du coeur. On investit tellement dans ces petites créatures-là que ça fait vraiment du bien de savoir que notre travail est apprécié. Ces cartes-là, je les garde et je les relis de temps à autre », confie-t-elle.

Pour sentir, manger ou lire

Une idée bien simple qui fait toujours plaisir ? « Des fleurs, des plantes, j'aime toujours en recevoir, même si ça ne dure pas », indique Catherine Ponton, enseignante au primaire dans une école publique de la ville de Mont-Royal.

Un parent a déjà offert à Lauren des biscuits dans un joli contenant design : « Les biscuits étaient très bons et j'ai beaucoup utilisé le contenant. J'avais tellement aimé l'idée que j'ai offert la même chose aux enseignantes de mes enfants. »

Offrir un exemplaire du livre préféré de son enfant, accompagné de biscuits, est aussi une excellente idée. Les parents ne le savent peut-être pas, mais « les enseignantes sont toujours à la recherche de livres coup de coeur. Et on ne connaît pas tous les livres », souligne également l'enseignante.

Cadeau de groupe

Si on ne sait pas quoi offrir, les parents peuvent aussi se cotiser et simplement offrir de l'argent. « Une année, le groupe de parents de ma classe s'est mis ensemble et a amassé une grande somme d'argent. Je me suis acheté une bague que j'ai portée très longtemps et que je ne me serais pas offerte à ce moment-là », raconte Catherine Ponton.

Un chèque-cadeau de groupe est aussi une bonne idée, à la fois pratique pour les parents et les profs. Sans oublier que ces derniers se sentent moins mal de savoir que les familles n'ont pas trop dépensé. « Une année, des parents se sont mis ensemble pour m'offrir un chèque-cadeau de centres d'achats et le montant était généreux, se souvient Lauren. Mais je savais que chaque famille n'avait dépensé qu'environ 10 $. Ils n'ont pas eu à se casser la tête et moi, ça m'a permis de m'acheter quelque chose, j'ai trouvé ça vraiment gentil. »

Des cadeaux faits par les enfants

Pas besoin de courir les magasins ou de dépenser de l'argent. « J'aime beaucoup les cadeaux faits pas les enfants. Une année, une petite fille avait décoré un cintre et m'avait dit que c'était pour accrocher mon manteau à l'école. J'ai trouvé ça vraiment gentil et je l'ai gardé très longtemps », se souvient Lauren. Des dessins ou mots d'enfants ont aussi une valeur inestimable. « On les garde ! », assure-t-elle.

Mieux vaut éviter d'offrir des articles de mode.... (Photo François Roy, archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

Mieux vaut éviter d'offrir des articles de mode.

Photo François Roy, archives La Presse

Recevoir une bouteille de parfum d'une certaine valeur... (Photo Bernard Brault, Archives La Presse) - image 2.1

Agrandir

Recevoir une bouteille de parfum d'une certaine valeur en cadeau peut être gênant.

Photo Bernard Brault, Archives La Presse

Et que devrait-on éviter d'offrir ?

Les cadeaux personnels

Quand on ne connaît pas personnellement l'enseignante et ses goûts, mieux vaut éviter d'offrir des articles de mode. « J'éviterais tout morceau de vêtements. J'ai reçu des foulards, des gants, des sacs à main qui ne sont pas du tout de mon style », dit Catherine Ponton. Même chose pour les bijoux.

Des produits dispendieux

Alors qu'elle travaillait dans un milieu plus favorisé, Maria Zaknoun a reçu, plusieurs jours avant la fin de l'année scolaire, une bouteille de parfum d'une certaine valeur. « J'avais un malaise en ce sens où mes notes n'étaient pas encore rentrées au bulletin. Était-ce pour m'influencer ? Sûrement pas, mais ça m'a traversé l'esprit », dit-elle.

Chocolat, thé, bougies, etc.

Les enseignantes reçoivent des dizaines de boîtes de chocolats par année ! Les sachets de thé, bougies, stylos, tasses sont aussi dans les cadeaux les plus offerts. « On les collectionne ! », lance Catherine Ponton. « Je reçois environ cinq-six tasses par an, ajoute Lauren. J'ai déjà reçu des stylos que les hôtels offrent gratuitement », se souvient-elle. Parfois, mieux vaut alors offrir une simple petite carte pour dire merci. « Parce qu'on n'a besoin de rien », souligne Lauren.

* Lauren a préféré ne donner que son prénom pour ne pas que les parents de ses élèves croient qu'en témoignant elle souhaitait recevoir des cadeaux.




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer