Source ID:; App Source:

Les jeunes obèses sont moins bien rémunérés

Les scientifiques craignent que la croissance rapide de... (Photo: AFP)

Agrandir

Les scientifiques craignent que la croissance rapide de l'obésité chez les jeunes ne finisse par avoir un impact sur la croissance économique et la productivité des nations.

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Les hommes qui souffrent d'obésité à l'adolescence pourraient gagner jusqu'à 18% moins d'argent que leurs pairs de poids normal, démontre une étude suédoise.

Cette conclusion découle de l'analyse de données colligées en Suède, aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Des études antérieures avaient prévenu que les jeunes femmes obèses sont pénalisées au moment d'entrer sur le marché du travail. Cette étude est la première à démontrer que les jeunes hommes le sont aussi, même si elle a établi que les hommes qui prennent du poids après le début de leur carrière ne seront pas punis sur le plan salarial.

Les auteurs expliquent qu'une année d'étude augmente le salaire d'environ 6%. Les jeunes obèses seraient donc pénalisés de l'équivalent de trois années de scolarité - soit le temps qu'il faut habituellement pour compléter un baccalauréat.

Les chercheurs rappellent que les jeunes obèses ont fréquemment des habiletés cognitives ou non cognitives plus faibles, ce qui découlerait de l'intimidation, de la discrimination et de la mauvaise estime de soi dont ils souffriraient à l'enfance ou à l'adolescence.

Les scientifiques craignent que la croissance rapide de l'obésité chez les jeunes ne finisse par avoir un impact sur la croissance économique et la productivité des nations.

Les résultats de cette étude sont publiés dans le journal scientifique Demography.




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer