Trop vieux pour le camp de jour, il n'a pas encore l'âge d'occuper un emploi qui remplit ses journées.

LA PRESSE

Conséquence: votre ado passe son été à texter avec ses amis, dans la même situation que lui, en jouant à des jeux vidéo, entre deux saucettes dans la piscine. Grand bien lui en fasse. Or, il peut dorénavant utiliser une (toute petite) portion de ce temps qui coule lentement pour faire du bien autour de lui.

Implanté en français depuis peu, Nationkoodo se présente comme une plateforme de microbénévolat. C'est-à-dire que le jeune qui décide de s'impliquer peut s'engager pour des périodes aussi courtes que 15 minutes et réaliser son mandat au moment qui lui chante. Le bénévole choisit sa cause (environnement, pauvreté, animaux...), identifie quelques-uns de ses talents (conception graphique, médias sociaux...) et se retrouve jumelé à un organisme reconnu dont les besoins, en temps et en expertise, peuvent être comblés derrière un écran.

Jolie idée.

nationkoodo.com